Embryon : l'Église catholique ne désarme pas

le
0
Mgr Bernard Podvin, porte-parole des évêques, déplore l'absence d'états généraux préalables au vote de la loi.

Au lendemain du vote de la loi autorisant la recherche «encadrée» sur l'embryon humain, Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France, a regretté, mercredi, que ce thème n'ait «pas fait l'objet d'états généraux, comme cela avait été prévu il y a deux ans».

«L'embryon humain duquel nous procédons tous ne méritait-il pas des états généraux? s'est-il interrogé, dans un commentaire transmis à l'AFP. C'est pourtant ce qui avait été prévu à l'issue du dialogue bioéthique, d'une très grande qualité, qui s'était déroulé de 2007 à 2010.»

Et de rappeler qu'«il avait été convenu, lors de la loi bioéthique votée en 2011, que les communautés scientifique et politique ne prendraient pas de décisions fondamentales sans états généraux». Un engagement que la majorité actuelle et le gouvernement n'ont manifestement pas tenu.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant