Élysée : les privilèges des « ex » (un peu) rabotés

le , mis à jour à 08:26
5
Élysée : les privilèges des « ex » (un peu) rabotés
Élysée : les privilèges des « ex » (un peu) rabotés

Une petite révolution de palais. Le décret présidentiel est paru discrètement, hier, dans la nuit. François Hollande n'y abolit pas intégralement les privilèges dont bénéficient les anciens présidents. Mais ce court texte de sept articles fixe un cadre légal aux avantages matériels et en personnel que l'Etat réserve à ceux qui ont occupé la fonction suprême. Une rationalisation des dépenses qui devrait permettre d'économiser environ 3 M€ par an : chaque année, les ex-chefs d'Etat (Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy) coûtent environ 10 M€ aux contribuables, selon le député (apparenté PS) René Dosière. « C'est une goutte d'eau au regard des 1 000 milliards de dépenses publiques, mais c'est un symbole fort », souligne ce spécialiste des finances de l'Etat. « Les anciens présidents ne seront pas à la rue pour autant », relève un proche de François Hollande.

 

Un changement qui fait bondir à droite

 

Les « ex » continueront en effet à bénéficier d'un appartement de fonction meublé, sans limite de temps. Ils bénéficieront toujours d'une équipe de sept collaborateurs (plus deux agents de service, c'est-à-dire des femmes de ménage ou des cuisiniers), mais seulement pour cinq ans. Ensuite, leur nombre sera réduit à trois et un agent de service.

 

Autre changement notable : fini la gratuité des transports en première classe, train comme avion. Seules les dépenses « liées à leur fonction d'ancien chef de l'Etat » seront prises en charge. Les épouses — ou les veuves — en seront donc pour leurs frais.

 

Un décret qui fait bondir à droite. Hier, en marge d'un déplacement à Toulouse (Haute-Garonne), Nicolas Sarkozy a préféré réagir sur le ton de l'ironie en visant François Hollande : « Ça va peut-être bientôt le concerner », a ainsi répondu en substance l'ancien chef de l'Etat.

 

 

VIDEO. Avantages des ex-présidents : ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 il y a 6 mois

    Si on leur baisse leur train de vie de 1000€/mois ça va à peine les effleurer, faites le à 1 smicard... moins 1000€? pour voir ....hé ho la goch vous dormez? Bin depuis...... 1981

  • M8129092 il y a 6 mois

    il faut supprimer ces avantages honteux.les ex présidents doivent être considérés comme de simples chômeurs

  • M9941825 il y a 6 mois

    Même pas mal = beaucoup de bruit pour RIEN

  • brinon1 il y a 6 mois

    LAMENTABLE....

  • ANOSRA il y a 6 mois

    FH a eu honte de bientôt bénéficier de tels avantages, il les baisse un peu juste pour montrer qu'il fait faire des économies à l'Etat après la facture de son coiffeur !!!