Elles voulaient prier à La Mecque, Djedda ne l'a pas permis

le
0
L'Arabie saoudite a bloqué un millier de Nigérianes parce qu'elles n'étaient pas accompagnées d'un «gardien» mâle.

Elles espéraient prier à La Mecque, elles n'ont vu pour l'instant que l'aéroport de Djedda.

L'Arabie saoudite a bloqué un millier de Nigérianes venues accomplir le Hadj, le grand pèlerinage, obligation pour tout musulman pieux. Motif, selon l'autorité du pèlerinage au Nigeria: les Saoudiens exigent que les femmes soient accompagnées d'un marham - un «gardien» mâle. Selon le journal nigérian The Daily Trust, les femmes arrivées à bord de plusieurs vols ont été immédiatement séparées des hommes et sommées de désigner leur gardien, qui doit être le mari, ou à défaut le père, un frère ou un oncle, dans cet ordre.

Incident diplomatique

Jeudi, les autorités saoudiennes ne faisaient toujours pas de commentaire. En attendant, les dernières arrivées sont reparties aussitôt. D'après Abuja, 159 Nigérianes refoulées mercredi sont rentrées immédiatement par le vol de retour. L'affaire tourne à l'incident diplomatique entre deux puissances pétrolières chatouilleu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant