Elle vole son magasin Tati et licencie le vigile

le
2
Un vigile de la boutique Tati de Dieppe s'est fait licencier après avoir dénoncé la directrice qui se servait dans les rayons.

Le conseil des prud'hommes de Dieppe doit se pencher lundi sur le cas de Ludovic B., un vigile qui a perdu son travail dans la boutique Tati de la ville après avoir dénoncé sa directrice. Il l'accuse de faits insolites pour une directrice de magasin: avoir volé sa propre boutique Tati.

La mésaventure de Ludovic B. a commencé le 29 juin. Ce jour-là, ce vigile de la société Gardiennage Sécurité Privée (GPS) qui assure la sécurité des boutiques Tati en France, est alerté par une femme de ménage qui nettoie les bureaux et lui signale que le sac de la directrice est plein d'articles Tati de la boutique.

Le vigile découvre alors des articles de maquillage, une brosse à dent, du produit vaisselle... Soucieux de ne pas accuser la directrice à tort, Ludovic B. attend la fermeture du magasin. Les caissières lui assurent que la directrice n'est pas passée en caisse. Ce soir-là, cette dernière est d'ailleurs curieusement rentrée chez elle en passant par l'issue de secours

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3101717 le lundi 13 fév 2012 à 10:38

    Je croyais qu'il s'agissait de SaRKOZY : je les vole et leur demande leur confiance :-)

  • mlaure13 le lundi 13 fév 2012 à 10:32

    La réalité dépassera tj. la fiction !!!...