Elle transforme les insultes en or

le , mis à jour à 06:28
0
Elle transforme les insultes en or
Elle transforme les insultes en or

De leur boue, elle a fait de l'or. 14 004 €, précisément, une somme qu'elle vient de reverser au Planning familial, et ce après avoir réalisé une opération financière inédite sur le marché monétaire. Soit convertir des insultes en don pour une association...

 

Retour un an en arrière. La « blogueuse-youtubeuse-auteur-chroniqueuse », dite Klaire Fait Grr, poste le 28 novembre 2015 sur Facebook et YouTube une vidéo en réponse à Marion Maréchal-Le Pen — alors candidate à la présidence de la région Paca — qui déclarait vouloir couper les subventions du Planning familial si elle était élue.

 

Un torrent d'insultes

 

Face caméra, sans aucune véhémence, la jeune femme lui objecte en 1 minute 17 que, lorsque l'accès à l'avortement est limité, ce n'est pas tant le nombre d'IVG (interruption volontaire de grossesse) qui baisse que le nombre d'IVG réalisées sans risque pour la santé ou la vie des femmes. Bref, « quand on ne peut pas avorter, on avorte quand même. Dans les pays où l'IVG est pénalisée, on avorte autant que dans les pays où elle est légale », dit-elle. Et que, si l'objectif est de faire baisser le nombre d'avortements, « le meilleur moyen me semble être de favoriser l'accès et l'information sur la contraception, ce qui est justement un des objectifs de ce même Planning familial ».

 

Réactions ? Au milieu de celles qui furent positives, un torrent d'insultes que l'expression « langage fleuri » ne désigne en rien. Elles vont des attaques sur le physique à l'invitation au suicide. « J'ai un peu halluciné devant la violence des commentaires. Je savais qu'il y avait des opposants à l'IVG, bien sûr, mais là, c'était total roue libre, une sorte de diarrhée de méchanceté ou de bêtise, ou de mélange des deux, nous explique-t- elle. Du coup, j'ai commencé à en poster quelques-uns sur les réseaux sociaux, et ça a pas mal fait réagir. Comme moi, les gens ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant