Elle tente de passer le bac à la place de sa fille

le
0
Elle tente de passer le bac à la place de sa fille
Elle tente de passer le bac à la place de sa fille

Laetitia a 19 ans. Caroline D., sa mère, en a trente-trois de plus. Hier, cette quinquagénaire s'est glissée dans la salle d'examen d'un lycée parisien pour remplacer sa fille à l'épreuve d'anglais du bac. Baskets Converse au pied, jean taille basse et regard souligné par un maquillage très travaillé, la maman était sans doute persuadée que la différence d'âge ne sauterait pas aux yeux des surveillants. La tentative a tourné court et la fausse candidate a terminé son épreuve? au commissariat du Xe arrondissement où elle a été emmenée en milieu d'après-midi.

Deux heures plus tôt, la mère de famille était arrivée sans aucun problème jusqu'à l'une des salles du lycée privé Bossuet-Notre-Dame où sa fille (non scolarisée dans l'établissement) passait le bac en candidate libre. « Nous recevons des candidats de tous les âges. Personne ne s'est étonné que cette adulte rentre dans le lycée au milieu des ados. Les vérifications des papiers d'identité et des convocations n'ont lieu qu'une fois que les candidats ont pris place dans les salles d'examen », précise un des membres de l'établissement scolaire abusé.

A 14 heures, Caroline D. s'est donc installée tout naturellement à une table d'examen, a sorti ses stylos et a entamé l'épreuve d'anglais LV1, une composition écrite prévue sur trois heures. Mais quelques minutes après, la surveillante qui vérifiait les identités des candidats (et qui avait contrôlé la fille de l'usurpatrice lors de l'épreuve de philo lundi matin) découvrait immédiatement la supercherie.

Le responsable du centre d'examen a été alerté dans la foulée. Pas question, pour autant, d'interrompre l'épreuve qui avait déjà commencé. « Une intervention pendant l'examen aurait pu perturber les autres candidats et se transformer en motif d'annulation de l'épreuve pour tout le monde », expliquait-on hier au lycée. Après avoir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant