Elle se prostitue pour payer le traitement de son fils autiste

le
0
Le traitement qui convient le mieux au fils de Muriel, bien que préconisé par la Haute Autorité de santé, n'étant pas pris en charge par la Sécurité sociale, la jeune femme a décidé de se prostituer pour récolter l'argent.

Le fils de Muriel, 5 ans, est autiste sévère. La thérapie qui lui convient le mieux est la méthode «éducative», ce qui signifie que des éducateurs spécialisés se relaient à son chevet. Problème, cette méthode n'est pas remboursée par la Sécurité sociale, bien que préconisée par la Haute Autorité de santé. Elle favoriserait «l'épanouissement personnel, la participation à la vie sociale et l'autonomie de l'enfant et de l'adolescent». La famille niçoise n'a pas les moyens de régler chaque mois les 2000 euros que lui coûtent les trois éducateurs. Muriel, la trentaine, qui a arrêté de travailler pour se consacrer à l'éducation de son fils, après avoir vendu «énormément d'objets précieux», ne voit d'autre solution que la prostitution. Elle s'est c...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant