Elle se fait piéger par un «hypnotiseur» devant un distributeur de billets

le
0

Toutes les arnaques sont dans la nature, aussi insolites soient-elles... À Küssnacht, en Suisse, une jeune femme se serait fait dérober près de 820 euros après avoir été hypnotisée.

En matière d'escroquerie, tous les moyens semblent permis pour les malfaiteurs. Ainsi, une arnaque pour le moins inhabituelle s'est déroulée dans la ville suisse de Küssnacht. Le site helvète 20min.ch rapporte qu'une femme s'y serait fait hypnotiser, non loin d'un distributeur de billets, par un individu qui lui aurait dérobé près de 900 francs suisses (820 euros).

Selon un témoin présent sur place et cité par 20 minutes, l'homme aurait approché sa future victime en s'exprimant dans un allemand approximatif avant de s'asseoir «à côté d'elle» sur un banc puis de «lui passer un collier brun autour du cou» et de lui «glisser un anneau au doigt». Plus encore, il aurait usé de ses dons d'hypnose en prédisant à sa victime un bel avenir et lui aurait ensuite proposé de la revoir le lendemain pour partager un café.

C'est à ce moment que «l'hypnotiseur de Küssnacht» a refermé son piège sur la jeune femme qui n'était plus dans son état normal. «J'ai entendu ensuite le type demander à la dame d'aller retirer 900frs au bancomat», explique le témoin.

«Elle ne se rappelait plus de rien»

La victime se serait exécutée, se rendant au distributeur pour retirer la somme demandée avant de la lui remettre dans les mains. Tous deux se sont dirigés vers la gare où ils ont fini par se séparer. Le témoin s'est alors rendu près de la victime qui se trouvait dans un état second, comme sortie d'un rêve. «Je lui ai demandé si elle connaissait l'homme qui était avec elle», raconte le témoin. La jeune femme aurait répondu par la négative puis fondu en larmes après avoir pris connaissance de ce qui venait de lui arriver. «Elle ne se rappelait plus de rien. Elle était comme envoûtée ou sous hypnose.»

Accompagnée du témoin, la victime s'est rendue au commissariat. La police a confirmé le dépôt de plainte auprès du journal suisse. «Elle a donné 900 francs à un inconnu pour un collier et un anneau», aurait annoncé la police cantonale. Une enquête a été ouverte. Pour autant, trois jours après les faits, «l'hypnotiseur de Küssnacht» n'a toujours pas été identifié.

»» Retrouvez désormais le Figaro Economie sur Facebook

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant