Elle fait revivre un taudis de Detroit avec 36.000 fleurs

le
0

Une fleuriste américaine a acheté pour 250$ cette ruine vouée à la démolition. Avant de la transformer en champs de fleur, elle a invité des collègues à décorer les lieux le temps d’une exposition.

Le pouvoir des fleurs, la fleuriste américaine Lisa Waud y croit vraiment. Un peu comme Laurent Voulzy quand il chantait «changer le monde, changer les choses avec des bouquets de roses», elle compte sur son travail pour faire évoluer son environnement. Après avoir acheté aux enchères pour seulement 250 dollars une bicoque de Detroit vouée à la démolition, elle a décidé d’en faire pour quelques instants un lieu magique.

Son idée? Transformer cette ruine pleine de détritus de gravas avec l’aide d’une série de jeunes fleuristes indépendants venus du Michigan, de l’Ohio et même de New York et des Etats-Unis. Une démarche artistique, qui vise aussi à braquer les projecteurs sur la production locale de fleurs tout en rendant hommage à la ville de Detroit et à une partie de son patrimoine qui disparaît peu à peu. Une décrépitude déjà évoquée récemment par Le Figaro immobilier.

Un champ de pivoines et de dahlias

Le résultat est impressionnant: pas moins de 36.000 fleurs ont été installées et les billets pour les 3 jours d’exposition ouverts au public ont tous été vendus avant le démarrage de la manifestation ce vendredi. Une installation qui aura tout de même coûté près de 150.000 dollars en fournitures végétales, des frais finalement couverts par les producteurs de fleurs eux-mêmes comprenant que leurs produits auraient droit à une large publicité. Au terme de cette expo, la maison sera détruite après avoir récupéré ses plus beaux décors. Et puis le terrain dégagé permettra ensuite d’y semer des fleurs pour fournir Lisa Wood en dahlias et en pivoines.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant