Elle a testé pour vous le Range Rover Evoque

le
0
L'ESSAI DE CLAUDINE HESSE - Avec son toit paraissant rapporté et sa silhouette fendant l'air, ce crossover compact mais sexy réussit à donner un coup de jeune à la marque.

Autant l'avouer tout de suite: j'avais un a priori carrément favorable avant de l'essayer! Depuis le salon de Paris 2010, le Range Evoque m'avait tapé dans l'½il, même si son nom de baptême demeure inexpliqué, sinon qu'il se prononce dans toutes les langues.

Avec son toit paraissant rapporté et sa silhouette fendant l'air, ce crossover compact mais sexy réussit à donner un coup de jeune à la marque tout en préservant les gènes de son grand frère Range. C'est vrai, sa personnalité suscite des avis tranchés: il plaît ou il repousse. Ce que m'évoque l'Evoque? Le luxe trendy, sentiment animé par son cuir piqué sellier, son toit panoramique (en option) apportant de la luminosité dans l'habitacle, son écran tactile 8 pouces, sa prise pour iPhone dans l'accoudoir, ses finitions en alu brossé, son confort XXL et ses harmonies de couleur. Et encore ses caméras aux quatre coins et ses capteurs, qui permettent de se garer comme un grand. Ou presque! Sans oublier sa co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant