Elizabeth II lance à Epsom la célébration de ses 60 ans

le
0
Elizabeth II lance à Epsom la célébration de ses 60 ans
Elizabeth II lance à Epsom la célébration de ses 60 ans

par Chris Elgren

LONDRES/EPSOM (Reuters) - Une reine Elizabeth rayonnante a donné samedi le coup d'envoi des festivités prévues pour ses 60 ans de règne en se rendant aux courses, une des passions de celle qui reste, malgré son âge, un symbole rassurant de stabilité dans la crise économique et morale que traverse le Royaume-Uni.

Portant un ensemble bleu et un chapeau assorti en cette après-midi fraîche de juin, Elizabeth II, qui est âgée de 86 ans, a été accueillie sur le champ de courses d'Epsom dans le sud de l'Angleterre par plusieurs milliers d'admirateurs agitant des drapeaux. Le prestigieux Derby a été remporté par le cheval Camelot.

Devant la souveraine et son époux le prince Philip, la cantatrice galloise Katherine Jenkins a entonné l'hymne national repris par la foule. "Je serais restée sous la pluie battante pour chanter cela. Ce fut un tel honneur", a déclaré la chanteuse.

La reine, qui ne cache pas sa passion pour l'univers équestre, se rend à Epsom chaque année. On dit qu'elle lit le quotidien des courses Racing Post chaque matin au petit déjeuner.

Une fois la poussière du champ de courses retombée, Elizabeth II devait rentrer à Londres où elle devait être accueillie par une foule énorme massée le long des rues et de la Tamise malgré le temps incertain.

Au programme de ces quatre jours festivités figurent notamment un concert de musique pop au palais de Buckingham, une grande procession dans les rues de Londres et une spectaculaire revue navale le long de la Tamise.

Dans tout le Royaume-Uni, les Britanniques s'apprêtent à faire la fête par millions. Partout, sur les lampadaires, les immeubles, les devantures de magasins, flottent les couleurs rouge-blanc-bleu de l'Union Jack. Les souvenirs fabriqués pour ce "jubilé de diamant" se vendent comme des petits pains.

"La reine a un état de services incroyable", a déclaré le Premier ministre David Cameron. "Elle n'a jamais fait de faux pas, est extrêmement populaire et respectée, ici et dans le monde. C'est l'occasion pour son peuple (..) de dire merci (...)".

Pour les royalistes, ces quatre jours seront l'occasion de dire leur gratitude à une femme qui a appris qu'elle était reine à 25 ans alors qu'elle se trouvait en vacances au Kenya avec son mari le prince Philip.

Les autres profiteront de quelques jours de congés supplémentaires et apprécieront sans arrière-pensée les folies qui font la réputation de la Grande-Bretagne dans ces temps d'austérité économique.

ANACHRONIQUE ?

Pour les républicains, c'est l'espoir de voir dans ces cérémonies le chant du cygne d'un régime jugé anachronique. Enfin, deux millions de Britanniques n'ont pas hésité à partir en vacances à l'étranger.

"Nous avons énormément de chance dans ce pays d'avoir à la tête de l'Etat une personne qui a une vraie personnalité, une personnalité qui transparaît de plus en plus, je pense, dans les ses déclarations publiques", a déclaré l'archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, chef spirituel de l'Eglise d'Angleterre.

Le "Jubilé de diamant" survient un an après les noces, ultramédiatisées, du prince William, fils de feu la princesse Diana et du prince Charles, et de la roturière Kate Middleton, devenue depuis duchesse de Cambridge.

Elizabeth, montée elle sur le trône le 6 février 1952, pourrait devenir dans quatre ans le monarque ayant le plus longtemps régné sur le trône des Windsor. Seule son arrière-arrière-grand-mère, la reine Victoria, a régné plus longtemps.

Au niveau mondial, le monarque en exercice ayant la plus longue longévité demeure néanmoins le roi Bhumibol Adulyadej de Thaïlande, couronné en 1950.

Dimanche, lors du "grand déjeuner du Jubilé", des milliers de Britanniques sont invités à descendre dans les rues de leurs villes et de leurs villages pour partager un repas entre voisins et amis.

Ce jour-là se tiendra une grande revue navale tout au long de la Tamise, qui traverse Londres de part en part, avec la participation d'une flottille d'un millier d'embarcations en tous genres venus du monde entier.

Lundi, Paul McCartney et Elton John se produiront au concert organisé devant Buckingham Palace tandis qu'une chaîne de 2.000 lanternes sera allumée dans tout le Royaume-Uni ainsi que dans les pays du Commonwealth dont la reine est le chef d'Etat.

Le lendemain, les festivités du week-end du jubilé s'achèveront sur un service d'action de grâces à la cathédrale Saint-Paul de Londres et une procession en carrosse de Westminster à Buckingham, où la souveraine et sa famille feront une apparition au balcon du palais.

Jean-Loup Fiévet et Danielle Rouquié pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant