Elizabeth II et Obama invités pour les 70 ans du D Day

le
0
Elizabeth II et Obama invités pour les 70 ans du D Day
Elizabeth II et Obama invités pour les 70 ans du D Day

François Hollande soigne sa stature internationale. A l'occasion du 70e anniversaire du débarquement en Normandie, le 6 juin 2014, le président s'apprête à inviter personnellement pas moins de 16 chefs d'Etat et de gouvernement du monde entier à venir célébrer Overlord qui permit la libération de la France au printemps 1944.

Parmi eux, le président américain Barack Obama, le président russe Vladimir Poutine, les leaders canadien, polonais, norvégien, etc. Surtout, François Hollande compte dérouler le tapis rouge à la reine d'Angleterre, Elizabeth II, 87 ans, dont la dernière visite en Normandie remonte à 2004. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si le chef de l'Etat a choisi d'organiser la cérémonie sur Sword Beach, à Ouistreham (Calvados), l'une des cinq plages du Débarquement, « réservée » aux troupes de Sa Majesté à l'aube du D Day. Une façon de saluer l'engagement britannique lors du Débarquement et la détermination des Anglais tout au long du conflit. « Ils ont envie de venir », croit savoir un diplomate français.

Angela Merkel aussi conviée

Au grand hommage à Ouistreham se succéderont des cérémonies en plus petit format. Dont une avec Barack Obama, qui pourrait se dérouler à la pointe du Hoc, prise d'assaut par les Rangers américains, et une autre avec les Canadiens sur le sable de Juno. Autant de manifestations qui, de l'aveu de Kader Arif, le ministre des Anciens Combattants, doivent permettre à la France « de marquer son éternelle reconnaissance à ses alliés ». Tout en prônant « une mémoire apaisée » : côté allemand, la chancelière Angela Merkel devrait également être invitée. Pour une étreinte qui ressemblera à celle de Jacques Chirac et de Gerhard Schröder au Mémorial de Caen en 2004.

Hollande prépare donc minutieusement les commémorations, à l'image du soin tout particulier qu'il apporte aux cérémonies du Centenaire de la guerre de 14-18. A ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant