Elizabeth II, en blanc et sourires, défile sur la Tamise

le
0
Elizabeth II, en blanc et sourires, défile sur la Tamise
Elizabeth II, en blanc et sourires, défile sur la Tamise

par Mike Collett-White et Michael Holden

LONDRES (Reuters) - La reine Elizabeth II, toute de blanc et argenté vêtue, s'est embarquée sur un vaisseau rouge et or dimanche pour se joindre à une flottille d'un millier de bateaux descendant la Tamise au deuxième jour des célébrations de ses 60 ans de règne.

Pour saluer cette armada hétéroclite - les barques et des navires de la Seconde Guerre mondiale côtoyaient les yachts et les canots en caoutchouc des pirogues - les badauds enthousiastes, 1,2 million selon les organisateurs, bravant le vent et la pluie, s'étaient amassés le long des berges du fleuve, agitant l'Union Jack rouge-blanc-bleu.

Après quatre heures sur la Tamise, le plus souvent à passer en revue la flottille, la reine âgée de 86 ans était toujours souriante, gardant un flegme tout britannique alors que l'événement s'achevait sous une pluie battante et des bourrasques de vent.

La souveraine, saluant la foule, était montée à bord du "Spirit of Chartwell" accompagnée de son époux le prince Philip, âgé de 90 ans, de son fils aîné le prince Charles, héritier du trône, et de sa femme Camilla, de son petit-fils le prince William et de son épouse la princesse Kate, très remarquée dans un ensemble Alexander McQueen rouge vif.

Le temps faisait grise mine mais, stoïques, les Britanniques s'étaient massés de bon coeur sur les 11 kilomètres du parcours pour suivre de près ce spectacle inédit depuis 350 ans - un spectacle similaire avait été organisé pour le roi Charles II en 1662 -, tandis que, sur des écrans géants, Elizabeth enfant, souriait en noir et blanc.

"Nous sommes anglais, nous connaissons la météo. Cela nous est complètement égal d'être mouillés. C'est le jubilé, c'est la reine. C'est chouette de venir et de célébrer", s'est réjouie Jackie, 39 ans, consultante commerciale venue du sud de l'Angleterre pour assister à l'événement.

SENTIMENT DE FIERTÉ

La flottille, qui est passée sous 14 ponts, devant le Parlement, la cathédrale Saint-Paul et la Tour de Londres, a rassemblé des participants du monde entier, tels des Maoris de Nouvelle-Zélande ramant en costumes traditionnels dans leur canoé.

Repérée dans le défilé, la vedette-torpilleur 102 sur laquelle le général Dwight Eisenhower, commandant des Forces alliées durant la Seconde Guerre mondiale, et le Premier ministre britannique Winston Churchill passèrent en revue les navires avant le débarquement du 6 juin 1944 sur les côtes normandes.

Très en vue aussi, l'"Amazon", qui a participé aux célébrations des 60 ans de règne de la reine Victoria, arrière-arrière grand-mère d'Elizabeth, en 1897 à l'époque où l'empire britannique étendait sa suprématie aux quatre coins du globe.

Selon les historiens et les commentateurs, la pompe des célébrations du jubilé de diamant donne aux Britanniques un sentiment de fierté dans un pays confronté à la récession et à l'austérité. La reine reste le chef d'Etat d'un Commonwealth de 16 pays, de l'Australie au Canada, de Sainte-Lucie à la Nouvelle-Zélande.

En ce dimanche de jubilé, tout le Royaume-Uni était de la fête. En Angleterre, en Ecosse, au pays de Galles et en Irlande du Nord, les Britanniques sont descendus dans la rue. Le Prince Charles et Camilla se sont invités à une de ces "street parties" à Londres avant le défilé naval, entonnant de bon coeur le God Save The Queen.

Le temps humide a en revanche dissuadé le Premier ministre David Cameron qui s'est replié à l'intérieur du 10 Downing Street pour festoyer.

"Ce qui est super, est que nous avons le jubilé, puis les jeux Olympiques. Il va falloir montrer comme nous sommes grands en Grande-Bretagne", clame Joanne Richmond, 61 ans, venue du centre de l'Angleterre. Elle était déjà à Londres, à l'âge de deux ans, pour le couronnement de la Reine en 1952.

Les célébrations se poursuivent lundi avec un concert d'Elton John et de Paul McCartney devant Buckingham Palace et se termineront mardi par un service d'action de grâces à la cathédrale Saint-Paul et une procession en carrosse de Westminster à Buckingham.

Danielle Rouquié pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant