Elior Group : les petits plats dans les grands

le
0
Elior doit désormais accélérer son développement sur ses marchés à plus forte croissance. (© Elior)
Elior doit désormais accélérer son développement sur ses marchés à plus forte croissance. (© Elior)

Le marché a plutôt bien digéré les résultats du début d’année du numéro quatre mondial de la restauration collective. Au premier trimestre, l’entreprise  a affiché une croissance de 4,5% du chiffre d’affaires, à 1,5 milliard d’euros. La marge brute d’exploitation est ressortie à 7,7%, contre 7,4% un an plus tôt, preuve que la nouvelle stratégie initiée en septembre dernier commence déjà à porter ses fruits.

Elle crédibilise en tout cas l’atteinte des objectifs à l’horizon de 2020, à ­savoir un chiffre d’affaires compris entre 7 et 8 milliards d’euros, ainsi qu’une marge brute d’exploitation entre 9 et 10%. 

Parcours exemplaire

Autre information qui a surpris agréablement : l’annonce d’une hausse de 60% du dividende, à 32 centimes d’euro. La plupart des analystes ne s’attendaient pas à tant de générosité. Ce retour de cash aux actionnaires vient s’ajouter à la belle performance du titre. Depuis son introduction en Bourse, le 11 juin 2014, l’action s’est adjugé 31%. Seul petit bémol : la progression se limite à 7% depuis la présentation du nouveau plan stratégique en septembre dernier.

Arrivé il y a un peu plus d’un an, Philippe Salle a annoncé sa feuille de route pour 2015-2020 à travers un nouveau plan de transformation baptisé Tsubaki. Le nouveau patron d'Elior ambitionne à la fois de renforcer la dynamique commerciale du groupe et

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant