Elior: en tête du SBF 120 après ses résultats.

le
0

(CercleFinance.com) - La réussite boursière d'Elior est insolente. En hausse de 2,9% ce vendredi au sein d'un marché baissier, le titre du groupe de restauration collective grimpe de quelque 46% depuis le début de l'année. Le bond du jour s'inscrit dans le sillage d'un relèvement de 60% du dividende et de comptes annuels très encourageants.

Elior a en effet annoncé ce matin un bénéfice net part du groupe de 107 millions d'euros au terme de son exercice 2014/2015, clos fin septembre, contre 48 millions un an plus tôt. L'Ebitda consolidé s'établit pour sa part à 475 millions d'euros et le chiffre d'affaires à 5,67 milliards d'euros (+6,2% en rythme annuel, dont +3% en croissance organique, laquelle a atteint 3,9% sur le seul dernier trimestre), soit une marge d'Ebitda stable à 8,4%.

'Nous avons atteint l'ensemble des objectifs que le groupe s'était fixé pour l'exercice 2014/2015. Nous les avons même dépassés, avec une croissance organique de 3%. Les chantiers du programme de transformation Tsubaki ont été initiés et l'ensemble des collaborateurs est mobilisé autour des valeurs fortes du groupe pour en assurer le succès. Nous en attendons les premiers bénéfices dès l'exercice 2015/2016, avec une croissance rentable qui nous place sur la trajectoire de nos ambitions pour 2020', a indiqué le PDG Philippe Salle.

En termes chiffrés, Elior anticipe pour l'ensemble de l'exercice en cours une croissance organique supérieure à 3% hors effet des sorties de contrats volontaires dont l'impact sera inférieur à 150 points de base, un taux de marge d'EBITDA au-dessus de 8,6%, soit a minima une progression de 20 points de base, ainsi qu'une croissance significative du résultat par action et du résultat net par action ajusté.

Pour ce faire, la société devrait pouvoir compter sur les contributions des entreprises américaines ABL Management et Cura Hospitality, acquises le mois dernier et en octobre, et qui ont généré l'an passé respectivement 60 et 50 millions de dollars de chiffre d'affaires. Ces opérations de croissance externe attestent des ambitions outre-Atlantique d'Elior, qui a également - et surtout - mis la main plus tôt cette année sur le groupe espagnol Areas, désormais détenu dans sa totalité et dont les ventes ont atteint 659 millions d'euros en 2014.

Parmi les analystes ayant réagi à cette publication, Bryan Garnier a maintenu son rating 'achat' avec un objectif de cours de 20 euros, saluant des résultats légèrement supérieurs à ses attentes et des prévisions solides.

Le target price de Berenberg s'établit de son côté à 22 euros. Egalement à l'achat sur la valeur, le courtier allemand estime qu'Elior bénéficiera de la croissance structurelle du 'catering' et de tendances d'activité en amélioration dans les concessions.

Le bureau d'études dit également percevoir du potentiel du côté d'hypothétiques nouvelles opérations de fusions-acquisitions (M&A), une stratégie qui a indiscutablement porté ses fruits cette année.

(G.D.)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant