Electrolux s'attend à un ralentissement de la demande

le
0
 (Actualisé avec prévisions, contexte, cours) 
    par Niklas Pollard et Johannes Hellstrom 
    STOCKHOLM, 28 octobre (Reuters) - Electrolux  ELUXb.ST  a 
réduit vendredi sa prévision de demande pour le marché 
nord-américain et s'est dit plus prudent pour l'Europe après des 
résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce aux 
réductions de coûts et à la priorité donnée aux produits 
dégageant les plus fortes marges. 
    Le géant suédois de l'électroménager, qui possède entre 
autres les marques AEG, Frigidaire et Faure, ne prévoit plus 
désormais que 3% à 4% de hausse de la demande en Amérique du 
Nord cette année, contre 4% à 5% jusqu'à présent. 
    Il maintient toutefois sa prévision d'une croissance de 2% à 
4% en Europe, tout en précisant que des signes de faiblesse sur 
certains marchés, dont le Royaume-Uni, pourraient la contenir 
dans le bas de cette fourchette.  
    "Nous nous attendons à ce que la tendance à une croissance 
stable en Europe occidentale se maintienne sur la plupart des 
marchés mais l'incertitude liée au vote pour le Brexit aura un 
impact", a dit le directeur général, Jonas Samuelson, lors d'une 
téléconférence. 
    Au troisième trimestre, le principal rival de l'américain 
Whirlpool  WHR.N  a réalisé un bénéfice d'exploitation de 1,83 
milliard de couronnes suédoises (185 millions d'euros), contre 
1,51 milliard de couronnes un an plus tôt. Les analystes 
tablaient en moyenne sur un bénéfice de 1,73 milliard de 
couronnes, selon une enquête Reuters. 
    Whirlpool a été sanctionné cette semaine en Bourse après des 
prévisions inférieures aux attentes des investisseurs, 
l'américain ayant expliqué qu'il souffrait du ralentissement de 
la demande aux Etats-Unis et de la concurrence sur les prix, 
notamment dans les machines à laver.   
    Chez Electrolux, les ventes à données comparables en 
Amérique du Nord ont reculé de 4,6% au troisième trimestre, en 
raison notamment de la baisse de l'activité de marques de 
distributeurs. 
    "Les ventes d'électroménager sous nos propres marques ont 
augmenté mais les pressions sur les prix sur le marché ont eu un 
impact négatif sur les ventes", ajoute le groupe dans un 
communiqué. 
    Côté positif, la stratégie privilégiant les gammes les plus 
rentables et les réductions de coûts ont permis de porter la 
marge d'exploitation à 7,1%, le plus haut niveau sur un 
trimestre depuis 2010. 
    A la Bourse de Stockholm, l'action Electrolux gagnait 1,62% 
à 213,40 couronnes suédoises vers 8h35 GMT.  
     
 
 (Patrick Vignal et Marc Angrand pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant