Electrolux discute du rachat de l'électroménager de GE

le
0

(Actualisé avec communiqué de GE, précisions, clôture à Wall Street) STOCKHOLM/NEW YORK, 14 août (Reuters) - Le groupe suédois Electrolux ELUXb.ST a annoncé jeudi être en discussions avec General Electric GE.N pour lui racheter sa division d'électroménager, ce qui lui permettrait de se renforcer sur le marché américain où sa croissance est plus forte qu'en Europe. "AB Electrolux confirme qu'il est en discussions en vue d'une possible acquisition de la division électroménager de GE", dit le groupe dans un communiqué qui précise qu'aucun accord n'a encore été conclu. GE a confirmé par la suite évaluer des options stratégiques pour sa division d'électroménager, y compris en discutant avec Electrolux et "d'autres parties intéressées." Le distributeur grand public Quirky, basé à New York et partenaire de GE pour la commercialisation de produits de domotique, est également sur les rangs et a pris contact avec une banque d'investissement en vue de monter une offre, a dit une source au fait de la situation. La branche électroménager de GE, qui regroupe les marques GE Monogram, GE Cafe et Hotpoint, pourrait valoir de deux à 2,5 milliards de dollars (de 1,49 milliard à 1,87 milliard d'euros), avaient auparavant dit des sources proches du dossier. Le conglomérat industriel américain veut vendre sa division d'électroménager dans le cadre de la stratégie définie par Jeffrey Immelt, son directeur général, consistant à allouer les ressources disponibles aux activités offrant les meilleures perspectives de croissance. L'activité d'électroménager de GE est presque exclusivement centrée sur le marché américain et le groupe estime qu'elle gagnerait en valeur en intégrant le périmètre d'un grand fabricant mondial comme Electrolux, a dit une source au fait de la réflexion de GE. Electrolux, numéro deux mondial de l'électroménager derrière Whirlpool WHR.N , propose ses produits sous sa propre marque ainsi que sous les marques Frigidaire, AEG et Zanussi. En 2013, l'Europe occidentale a représenté 28% de ses ventes et l'Amérique du Nord 32%, mais sa croissance organique a été de 7% en Amérique du Nord contre seulement +0,4% sur son marché historique. La division électroménager et éclairage de GE a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 8,3 milliards de dollars, sur un C.A. total de 103,6 milliards pour les activités industrielles du groupe. Le titre Electrolux a progressé jeudi de 2,25% à 172,60 couronnes à la Bourse de Stockholm, faisant mieux que l'indice regroupant les valeurs européennes liées aux produits de consommation courante et de luxe .SXQP (+0,51%). A Wall Street, l'action General Electric a pris plus modestement 0,19% à 25,88 dollars. (Anna Ringstrom et Mia Shanley à Stockholm, Christine Murray et Soyoung Kim à New York, Benoît Van Overstraeten et Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant