Electricité : près de 10% de hausse demandés, Hollande l'exclut pour l'instant

le
18
Electricité : près de 10% de hausse demandés, Hollande l'exclut pour l'instant
Electricité : près de 10% de hausse demandés, Hollande l'exclut pour l'instant

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) préconise d'augmenter de près de 10% dès cet été les tarifs réglementés de l'électricité pour couvrir les coûts de production et de commercialisation d'EDF. Dans un rapport commandé par le gouvernement et publié ce mercredi, l'autorité indépendante recommande une hausse du tarif bleu, appliqué aux particuliers, de 6,8% à 9,6% dès cet été, puis de 3,2% en 2014 et en 2015. Ce n'est pas tout : il faudrait ensuite compenser les tarifs insuffisants de l'année passée en y ajoutant un rattrapage de 7,6%, étalé dans le temps.

Ces hausses ne seront pas appliquées «immédiatement»

En fin de matinée, lors du Conseil des ministres, le président François Hollande a assuré que ces hausses de tarifs ne seraient pas appliquées dans l'immédiat. Il n'envisage «absolument pas de procéder au rattrapage du retard accumulé depuis plusieurs années immédiatement, compte tenu du niveau du pouvoir d'achat des Français», a rapporté la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem.

Pour la ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Delphine Batho, non plus, les hausses préconisées par la Commission ne sont pas applicables pour l'instant. «Il y a un problème de coût de production de l'électricité qui augmente mais il y a aussi un problème de pouvoir d'achat pour les Français», a-t-elle déclaré, ajoutant qu' «en l'état du pouvoir d'achat, il n'est pas question d'accepter une telle hausse cumulée».

Une réévaluation en juillet

Il y aura tout de même une réévaluation annuelle des tarifs au mois de juillet, comme tous les ans. Elle ne reprendra pas les chiffres de la CRE, mais tiendra bien compte de la hausse des coûts de production et de commercidalisation d'EDF. «Ce dont nous sommes sûrs, c'est que la hausse qui sera décidée au mois de juillet prendra en compte un équilibre indispensable (...) entre d'une part la couverture des coûts d'EDF et la préservation ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • neutro le mercredi 5 juin 2013 à 23:18

    Les français devraient quand même regarder la réalité en face, nous avons l´électricité la moins chère d´Europe continentale. Et cela grâce aux gouvernements successifs préservant le pouvoir d´achat...Conséquence, EDF et ERDF n´ont plus les moyens d´entretenir leur parc et en plus,l´Etat qui a besoin d´argent, oblige EDF à payer des dividendes. On se prépare de beaux lendemains!

  • arnoge le mercredi 5 juin 2013 à 22:03

    Avez-vous remarqué que ces gros c... n'osent même plus sortir leur petite phrase "si vous baisez d'un degré votre chauffage, vous économisez x% " ? Car là, avec le prix des énergies... ça en fait des degrés baissés depuis des années.. On se chauffe à 2°C maintenant ? Bande de charlots ! Je vous HAIS !

  • arnoge le mercredi 5 juin 2013 à 21:45

    @g.dupuy : + 1, RAS LE BOL !!! Hollande je te hais, d'une haine que tu ne peux même pas imaginer. Ce que tu fais est honteux ! Et tu te dis du côté du peuple. Va en Enfer !

  • M9393560 le mercredi 5 juin 2013 à 20:10

    ...Inflation qu'ils ont d'ailleurs maîtrises pendant des années en contenant artificiellement la hausse des prix du tarif bleu qui impacte directement le panier des ménages servant au calcul de l'inflation. Quoi qu'il en soit, la façon dont les médias présentent et détournent l'information est absolument scandaleuse et un parti pris aussi évident ne devrait pas rester impuni.

  • M9393560 le mercredi 5 juin 2013 à 20:06

    Le passage au marché des tarifs jaunes et verts est prévue pour le 31 décembre 2015 !!! Cela ne peut que passer par l'augmentation des prix des tarifs réglementés afin de les faire converger vers les prix du marché ! Quant aux tarifs bleus (ceux des particuliers) leur disparition est prévue pour 2017 (Loi NOME), et ils étaient particulièrement protégés jusqu'à maintenant ce qui veux dire que dans tous les cas, le prix de l'énergie pour les particuliers, et bien plus vite que leur "inflation"...

  • M9385839 le mercredi 5 juin 2013 à 16:52

    DRAGHI NOUS affirme qu il n y a pas d inflation....

  • jack007 le mercredi 5 juin 2013 à 16:39

    Hollande tergiversera, puis acceptera une hausse de 3,5 %, qui le fera passer pour le Chevalier Blanc et le defenseur du pouvoir d'achat du peuple. La strategie a deja ete etudiee avec EDF (entreprise pubique et reservoir de votes) depuis bien longtemps.Ils nous prennent vraiment tous pour des glands.

  • psdi le mercredi 5 juin 2013 à 16:36

    @disrael1 : Ca y est, il y en a un qui a au moins compris. Mais plus fort encore, François, t'aura fait économiser 5% grâce à son talent. Et hop, voila comment EDF a ses 4 ou 5% d'augmentation au lieu de 10 ET François gagne des points. C'est ce qu'on appelle gagnant/gagnant. C'est fou comme c'est facile de faire de la politique. Pas besoin de faire polytechnique.

  • titi18 le mercredi 5 juin 2013 à 16:31

    Hollande a raison pas avant les prochaines élections, c'est trop risqué.

  • frk987 le mercredi 5 juin 2013 à 16:22

    Oisif : c'est IMPOSSIBLE, dans un immeuble à chauffage collectif et mal isolé (euphémisme, car ils le sont tous), pour avoir 16 degrés au dernier étage et au rez de chaussée, il faut 25 dans les étages du milieu.