Électricité : les raisons d'une hausse des tarifs

le
0
Le rapport Champsaur commandé par l'État dresse la liste des éléments qui pèsent sur les prix.

La hausse des prix de l'électricité au cours des prochaines années sera-t-elle «modique», comme l'indique le gouvernement? Rien n'est moins sûr. Surtout si l'État s'appuie sur le rapport Champsaur pour déterminer le prix de cession de l'énergie nucléaire d'EDF à ses concurrents, dans le cadre de la loi sur la nouvelle organisation du marché de l'électricité.

Dans les conclusions de ce rapport - que Le Figaro s'est procuré -, «le prix moyen de l'Arenh (accès réglementé à l'énergie nucléaire historique) sur la période de régulation pourrait ressortir à environ 39 euros le mégawattheure (MWh)».

Ce chiffre est sensiblement inférieur au seuil défendu par EDF, qui estime à 42 euros le MWh le coût complet du nucléaire (exploitation, maintenance, investissements futurs...). Mais il est aussi largement supérieur au prix de départ souhaité par les concurrents d'EDF, qui rappellent que les tarifs réglementés actuels le sont sur une base de 35 euros le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant