Électricité: le gouvernement veut limiter la hausse

le
0
L'entourage de François Hollande fait savoir que la majoration n'excédera pas 3% en 2015. Pour 2014, une hausse de 5% est déjà programmée.

En 2015, le gouvernement devrait chercher à limiter la hausse des tarifs de l'électricité: le mouvement d'augmentation pourrait osciller entre 2 et 3%, de même pour l'année 2016 voire jusqu'en 2018, a-t-on appris mercredi dans l'entourage de François Hollande.

Pour 2014, les jeux sont déjà faits: les pouvoirs publics ont autorisé EDF à remonter ses tarifs de 5%, une majoration qui sera effective à compter du mois d'août. Une augmentation de 5% avait déjà été entérinée au 1er août dernier. Ce qui fait que les consommateurs subiront une hausse de 10% des tarifs réglementés de l'électricité en moins d'un an. Actuellement, plus de 90% des consommateurs sont concernés par les tarifs réglementés de l'électricité, tandis que moins de 10% ont opté pour un fournisseur alternatif.

EDF rappelle qu'il est confronté à un véritable mur d'investissements

Initialement, une troisième de hausse de 5% des prix de l'électricité était programmée pour août 2015, avant que les pouvoirs publics ne fassent machine arrière. La fixation des prix de l'énergie est toujours un sujet extrêmement délicat pour le gouvernement, tiraillé entre la volonté de la population de ne pas payer plus pour ses factures de gaz et d'électricité et les objectifs économiques des entreprises concernées, EDF et GDF Suez.

Dans le cas de l'électricité, EDF rappelle qu'il est confronté à un véritable mur d'investissements, avec la nécessité de faire d'énormes travaux dans ses centrales nucléaires pour prolonger leur durée de vie de quarante à soixante ans. S'agissant du gaz, GDF Suez rappelle que la loi stipule que les coûts d'approvisionnement de l'entreprise soient intégralement répercutés auprès du consommateur.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant