Électricité: le compteur «intelligent» Linky arrive chez vous

le
14

CONSO PRATIQUE - Le déploiement national du compteur nouvelle génération d'ERDF démarre officiellement ce mardi. Le Figaro vous dit tout ce que vous devez savoir sur son installation à votre domicile.

Expérimenté entre 2009 et 2011 en Indre-et-Loire et à Lyon auprès de 300.000 clients, le compteur «intelligent» d'électricité Linky va bientôt être installé chez vous. Le gestionnaire du réseau électrique ERDF débute officiellement ce mardi 1er décembre le déploiement national à large échelle de cet appareil. D'ici à la fin 2021, 35 millions de compteurs seront installés dans toute la France. Un chantier pharaonique de 5 milliards d'euros.

• Un compteur «intelligent», c'est quoi?

Linky, le compteur nouvelle génération d'ERDF, est un compteur communicant. Cela signifie qu'il peut recevoir des ordres et envoyer des données sans l'intervention physique d'un technicien au domicile des particuliers. Il permet la relève des consommation et le pilotage de la fourniture d'énergie (mise en service, changement contractuel, de puissance …) à distance. Les fournisseurs reçoivent ainsi mensuellement les données de comptage de leurs clients pour la facturation de l'énergie. «Avec accord du client une maille de consommation plus fine - quotidienne et une courbe de charge horaire ou par 30 minutes - peut être transmise», souligne l'association CLCV.

• Pourquoi faut-il changer de compteur électrique?

Les compteurs équipant actuellement les foyers sont de différentes générations, la plus récente remontant aux années 1990. La France doit s'adapter aux évolutions réglementaires: en 2009, l'Union européenne a fixé à travers une directive l'objectif de déployer des compteurs communicants dans 80% des foyers européens d'ici à 2020. En France, 3 millions de compteurs seront déployés d'ici fin 2016. Sa durée de vie sera d'une vingtaine d'années, les logiciels pouvant être mis à jour à distance.

• Quand sera-t-il installé chez vous?

Les premiers compteurs seront posés à partir de fin 2015. «Le déploiement sera engagé dans toutes les régions administratives avant fin 2016, dans toutes les capitales ou métropoles régionales avant fin 2017, et dans tous les départements avant fin 2018», précise ERDF, qui a mis en ligne une carte interactive. Pour connaître la date de pose du nouveau compteur Linky dans votre ville, il vous suffit de renseigner un code postal ou le nom d'une commune. Par exemple, les compteurs seront installés à Tours entre juillet 2017 et décembre 2019, à Toulouse entre décembre 2015 et décembre 2020, à Bordeaux, en deux phases, entre décembre 2015 et décembre 2018, puis entre janvier 2020 et juin 2020, et enfin dans le premier arrondissement de Lyon, entre décembre 2015 et décembre 2016. Pour toute question relative à l'installation du nouveau compteur, ERDF a également mis en place un numéro dédié 0 800 054 659 (du lundi au vendredi de 8 à 19 heures).

• Comment va se passer l'installation à votre domicile?

Un courrier vous sera adressé par ERDF au moins un mois avant la date de remplacement de votre compteur. Ce sera ensuite l'entreprise missionnée par le gestionnaire pour la pose des compteurs qui prendra contact avec vous pour fixer un rendez-vous, dans les cas où votre présence est obligatoire (compteur inaccessible, client professionnel ou malade à haut risque, etc.) ou vous informer de son passage. L'intervention du technicien pour changer le compteur prend en moyenne 30 minutes et que l'électricité sera coupée pendant environ 15 minutes. Pour identifier les entreprises habilitées à installer le compteur Linky, leurs techniciens doivent porter un badge au logo «Partenaire Linky par ERDF». À noter qu'«il est impossible de refuser l'installation de Linky», insiste par ailleurs la CLCV, car «il s'agit de la mise en œuvre d'une directive européenne».

• Combien vous coûtera-t-il?

«Linky est neutre sur la facture des clients», promet ERDF. Ces derniers n'auront rien à payer lors de l'installation de leur compteur. «Le projet de généralisation du compteur Linky est financièrement équilibré», explique le gestionnaire. «Les gains engendrés par le nouveau compteur (diminution des pertes et des interventions) viendront couvrir les dépenses engagées par ERDF.» À noter, en outre, que «l'installation de Linky ne modifie pas le contrat de fourniture d'électricité, quel que soit le fournisseur». Les associations doutent que ce déploiement à 5 milliards d'euros sera totalement indolore pour le porte-monnaie du consommateur. L'investissement pourrait être répercuté un jour sur la facture, par exemple via la Taxe d'utilisation des réseaux publics d'électricité (Turpe), craignent certains observateurs.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • troteldo le mardi 1 déc 2015 à 13:45

    Linky ? Encore un mot anglais ! Hashtag, sextape, welcome box, newwind, early booking, happy hour, early adopter, skype, facebook, meetic, blablacar ... We might adopt english as our language in France ? Le Français est pour les ploucs sauf que la majorité des Français est nulle en Anglais ...

  • M1945416 le mardi 1 déc 2015 à 13:19

    Un rapport canadien établi à partir d’un sondage mené sur 210 personnes vivant aux États-Unis, au Canada et en Australie (dont 9 médecins) établit clairement un lien direct et indiscutable entre l’installation des smart meters et l’apparition de nombreux symptômes d’électrosensibilité : troubles du sommeil, maux de tête, difficultés de concentration, nausées, vertiges…

  • M1945416 le mardi 1 déc 2015 à 13:18

    La technologie : on se demande pourquoi la technologie CPL a été retenue pour rendre « communicants » les compteurs Linky, alors qu’il existe une technologie par fibre ne présentant aucun des inconvénients cités.

  • M1945416 le mardi 1 déc 2015 à 13:14

    le CPL, ce sont des radiofréquences (entre 63 et 95 mégahertz pour le Linky en CPL g3) qui sont injectées dans les circuits, câbles et appareils électriques de toute une maison, ou de tout un immeuble. Or ces équipements ne sont pas prévus pour cela et ne sont pas blindés.Les radiofréquences se retrouvent donc dans l’air environnant, mesurables jusqu’à 2,50 mètres de tous les câbles encastrés dans les murs, les fils électriques apparents et les appareils eux-mêmes

  • dupon666 le mardi 1 déc 2015 à 11:55

    cout 5 milliards financé sur 20 ans par 10 000 licenciements....pas de probleme c'est bien la collectivité qui paiera

  • M7754549 le mardi 1 déc 2015 à 11:46

    Ça fait sauter la tête parce que c'est en euro et si les affaires se retournent on devra payer de nouveaux compteurs pour chaque pays renonçant l'euro comme par hasard...Qui c'est qui rit?

  • M1945416 le mardi 1 déc 2015 à 10:49

    J.ghest , ça fout les boules votre lien …

  • mlemonn4 le mardi 1 déc 2015 à 10:37

    Surtout un compteur d'une entreprise publique qui va encore nous couter de l'argent et sur lequel l'entreprise est juge et partie pour le controle de son bon fonctionnement !!! Il va etre tellement intelligent qu'il va même compter des kwatts fictifs ! après avoir payer les centrales nucléaires et provisionné le cout de leur démantèlement dont on ne sait où est passé l'argent, nous allons payer via EDF et autres services publics et collectivités locales, la transition énergétique !

  • alain..c le mardi 1 déc 2015 à 10:36

    Première ouverture vers les réseaux intelligents qui gèreront et optimiseront les divers énergies entre-elles.

  • j.ghest le mardi 1 déc 2015 à 10:32

    D'autres pays ont refusé ce type de compteur "intelligent". Pourquoi pas le notre ? le lobbying bien sur. Un max de pognon à se faire pour les entreprises concernées, aux frais de notre portefeuille, tôt ou tard, et surtout de notre santé.Alors le Linky, non merci.http://www.santepublique-editions.fr/agir-avec-vos-voisins-contre-l-implantation-des-compteurs-linky-dans-votre-immeuble.html