Électricité : la facture pourait bondir de 30% d'ici à 2017

le
14
La Commission de régulation de l'énergie prévoit une hausse de 30% de la facture d'électricité d'ici à 2017, dans son premier rapport sur le fonctionnement des marchés de détail.

La hausse des tarifs de l'électricité est devenue un élément indissociable du paysage du consommateur. La semaine dernière, en marge de la publication des résultats d'EDF, son PDG Henri Proglio plaidait pour «une évolution raisonnable et raisonnée dans les années à venir». Il ne risque pas d'être démenti, loin s'en faut, par la Commission de régulation de l'énergie (CRE): dans son premier rapport sur le fonctionnement des marchés de détail - présenté lundi -, le régulateur prévoit une progression de 30% à l'horizon de 2017. À ce niveau-là de projection, il ne s'agit plus d'une simple majoration mais bien d'une envolée.

Ce n'est pas la première fois que la CRE jette un pavé dans la mare. Au début de l'année dernière, le président du régulateur, Philippe de Ladoucette, avait indiqué que les tarifs d'EDF pourraient grimper de 30% - déjà - d'ici 2016. La courbe, à peine déplacée, reste donc parfaitement d'actualité. Pour le moment, le consommateur s'est uniquement habitué à une augmentation qui oscille entre 1 et 3% par an, appliquée le plus souvent au mois d'août. Un examen dans le détail de chaque poste de la facture présage des lendemains plus onéreux.

Dépenses davantage rationalisées

Dans le rapport officialisé ce lundi, le régulateur note d'abord que le poids de la contribution au service public de l'électricité (CSPE) pèse lourd - à hauteur d'un tiers - dans l'évolution de la facture d'ici à 2017. Créée en 2000, cette contribution vise à financer les surcoûts liés à l'essor des énergies renouvelables ainsi que la péréquation tarifaire, ce schéma qui permet au consommateur d'acquitter l'électricité au même prix, quelle que soit son implantation géographique. S'agissant du prix de rachat - largement subventionné - des énergies vertes, EDF plaide depuis longtemps pour que l'assiette de la CSPE soit élargie aux industries pétrolières et gazières.

Dans les projections de la CRE, l'augmentation des tarifs d'acheminement de l'électricité participe lui aussi à hauteur d'un tiers dans l'envol la facture. Dans son rapport annuel publié la semaine dernière, la Cour des comptes rappelle que les investissements liés au réseau de distribution d'électricité s'élèvent à environ 4 milliards d'euros par an, dont trois milliards à la charge d'EDF. Avant d'augmenter les ressources, la Cour préconise que les dépenses soient davantage rationalisées.

Fin de vie des centrales

Reste enfin l'épineux dossier de la production d'électricité, assurée majoritairement en France grâce au parc nucléaire d'EDF. La loi votée en 2010 relative à la nouvelle organisation du marché de l'électricité prévoit qu'EDF vende à ses concurrents la production de ses centrales au prix de 42 euros le mégawattheure (MWh). Mais l'électricien renvoie aussitôt à la Cour des comptes, dont le rapport consacré en 2012 à la filière électro-nucléaire indique que le coût exact est de 49,50 euros le MWh. EDF milite ainsi pour que les tarifs de l'électricité incluent un certain nombre de charges liées à la fin de vie des centrales.

Autant d'éléments qui vont participer à la hausse programmée des prix de l'électricité dans les cinq ans qui viennent.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jyth01 le mardi 19 fév 2013 à 12:07

    on va payer une gestion bureaucratique et sociale de l'entreprises. Et l'incohérence des intégristes verts

  • c.chamb le mardi 19 fév 2013 à 12:00

    5% de hausse fera un petit milliard de recette de TVA en plus, sur tous les foyers en France : ni vu ni connu !!!!

  • mfouche2 le mardi 19 fév 2013 à 10:51

    l'indépendance énergétique ! Ca fait 40 ans que les centrales nucléaires fonctionnent sans investissements nouveaux ni maintanances lourdes . Aujourd'hui la plupart sont à bout de souffle et des coûts énormes de remises à niveau sont à engager rapidement. C'est la panique !

  • M2280901 le mardi 19 fév 2013 à 10:31

    ils sont entrain de faire partir les industriels forts consommateurs d'énergie , le problème se règlera de lui-même avec ces socialos

  • klein44 le mardi 19 fév 2013 à 10:28

    logique meme - comme la france importe d allemagne et qu en allemagne l electricité devient de plus en plus chere - vive le pays de la radioactivité

  • boudet le mardi 19 fév 2013 à 10:04

    30% sur 5 ans c'est moins de 5.5% par an (1.055 puissance 5).La moitié s'explique par l'achat des énergies renouvelable au prix fixé par l'Etat et par les tarifs sociaux étendu par l'Etat.En enlevant cela, on arrive à une hausse très proche de l'inflation malgré les investissements de plus en plus lourd.Ne se fait-on pas manipuler par la désinformation? Ne serait-il pas plus logique de critiquer l'Etat plutôt que sur l'entreprise ?Les autres sujets n'entrent que pour très peu dans les prix

  • bilit13 le mardi 19 fév 2013 à 09:28

    ca vous laisse 4 ans pour vous habituer a vivre sans chauffage pour l'hiver 2017-2018.Je vous propose pour 2013: ne plus s'épiler et plus de coiffeur. Pour 2014: faire des sessions de 15min dans le congélateur. Pour 2015: sortir en teeshirt tout l'hiver. Pour 2016: normallement la nature vous aura fait pousser des poils sur les oreilles...et pour 2017 vous etes frost ready.

  • jmartin2 le mardi 19 fév 2013 à 09:04

    pourtant edf fait 3 milliards de benefice net en 2012 pour 75 de chiffre d'affaires en 2010 c'etait 1 milliard pour 65 de chiffre d'affaires ou est le probleme??

  • M1017309 le mardi 19 fév 2013 à 08:51

    Et on dit merci au lobby nucléaire, qui nous ment depuis des décennies et ajd la réalité, le coût du démantèlement des centrales obsolètes, (plusieurs milliards) on ne sait pas quoi faire des déchets, après la taxe sur les allocs, on augmente le prix du kWh. Moi je veux des éoliennes, des panneaux solaires et plus jamais de lobby nucleaire

  • sinede le mardi 19 fév 2013 à 08:00

    entièrement d'accord avec a.guer+ instaurer une taxe spéciale pour les parisiens et les urbains en général qui sont les grands consommateurs d'electricité et ce n'est que le début avec leurs voitures électriques. Faire enfouir les déchets nucléaires à Paris et non en province!!! Ils consomment , ils payent puisqu'ils ne veulent plus des ploucs des campagnes!!!