Electricité : hausse des tarifs de 2,5% au 1er août

le
8
Electricité : hausse des tarifs de 2,5% au 1er août
Electricité : hausse des tarifs de 2,5% au 1er août

Ségolène Royal, la ministre de l'environnement, a annoncé ce jeudi une hausse des tarifs de l'électricité de 2,5% en moyenne au 1er août. Dans son dernier rapport, la commission de régulation de l’énergie avait préconisé une hausse de 8% à cette date ou un lissage sur deux ans. Même si la hausse est plus faible que celle préconisée, elle devrait peser lourd pour les particuliers et les PME alors que l'inflation n'est que de 0,3% sur an.

La CRE avait recommandé une augmentation de 8% pour les tarifs dit «bleus», qui concernent les particuliers et les petits professionnels, afin d'opérer un rattrapage sur les années précédentes notamment pour compenser l'insuffisance des hausses survenues depuis 2012. Il y a tout juste un an, Ségolène Royal avait déjà annulé la hausse de 5% prévue au 1er août 2014 et décidé de revoir la méthode de calcul des tarifs. Pour EDF, le manque à gagner total est estimé à 2 milliards d’euros (dont 1,68 milliard pour les seuls tarifs bleus).

VIDEO. Ségolène Royal annonce une hausse de l'électricité de 2,5%

Cela n'a pas empêché les tarifs d'EDF d'augmenter de 2,5% pour les particuliers le 1er novembre 2014, en vertu d'une nouvelle formule de calcul qui prend en compte les prix du marché de gros, et pas seulement l'évolution des coûts du groupe alors que l'Etat avait dans un premier temps prévu une hausse de 5% en août.

Sans ces rattrapages des années précédentes, selon les calculs de la CRE, les tarifs de l'électricité auraient baissé de 1 % des tarifs bleus au 1er août.

En attendant, EDF plaide toujours en faveur de hausses «régulières et modérées» des tarifs de l'électricité en France. Ces augmentations sont rendues nécessaires pour financer les travaux pour prolonger la durée de vie de son parc nucléaire. De surcroit, EDF pourrait avoir besoin de cash pour reprendre les activités réacteurs d'Areva.

Rapport CRE sur les prix de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9838976 le jeudi 16 juil 2015 à 13:47

    Quand les employés de l'EDF vont-ils enfin payer leur électricité comme tout le monde et arrêter de se chauffer toutes portes et fenêtres ouvertes en plein hiver "pour aérer" ? Je parle de ce que je connais, mes voisins sont retraités de cette belle entreprise.

  • stmaster le jeudi 16 juil 2015 à 11:59

    Ouaip, ils nous enflent avec leur calcul d'inflation ! et cette augmentation vient en sus du rattrapage récent sur deux ans. Si encore ça servait le budget public, ben non, même pas les actionnaires, ça ira financer les gaspillages de cette grande et belle entreprise ! surcoûts EPR, transition énergétique, dépenses faramineuses du CE, retraites dorées, salaires des dirigeants......

  • calippe3 le jeudi 16 juil 2015 à 11:58

    et pas d'inflation...... baisse du taux du livret A pas d'augmentation des salaires des retraites et des impôts en plus merci ......merci qui !!!!!

  • froggy83 le jeudi 16 juil 2015 à 11:57

    et voilà qu'on ent.ube à nouveau les français en plein été pour que de moins en moins de français puissent se chauffer l'hiver

  • froggy83 le jeudi 16 juil 2015 à 11:55

    la rémunération du livret A baisse, les ménages baissent leurs coûts et leurs conso d'au moins 2%, par contre les illuminés aux régimes spéciaux en sont incapables, il faut bac moins combien pour diriger cette boîte ?

  • klein44 le jeudi 16 juil 2015 à 11:54

    l'élec est un bien PUBLIC, manques à gagner et bénéfices sont prohibés

  • M4358281 le jeudi 16 juil 2015 à 11:51

    INFLATION 0.25 % .......................LOL LOL ....!!!

  • sharken le jeudi 16 juil 2015 à 11:51

    encore un truc qui va relancer la croissance çà. cool !