Electricité : éolien et solaire ont couvert 5% de la consommation en 2014

le
5
L'énergie du vent a permis de produire 17 térawattheures d'électricité l'an passé, soit une progression de 7% par rapport à 2013 Stephen Meese/shutterstock.com
L'énergie du vent a permis de produire 17 térawattheures d'électricité l'an passé, soit une progression de 7% par rapport à 2013 Stephen Meese/shutterstock.com

(AFP) - L'éolien (3,7%) et le photovoltaïque (1,3%) ont couvert à eux deux 5% de la consommation d'électricité française en 2014, contre 4,3% en 2013, selon un bilan publié jeudi.

L'énergie du vent a permis de produire 17 térawattheures d'électricité l'an passé, soit une progression de 7% par rapport à 2013, selon le "Panorama des énergies renouvelables" publié chaque année par les gestionnaires de réseaux RTE et ERDF, et le Syndicat des énergies renouvelables (SER).

La puissance éolienne installée (les turbines en exploitation) a atteint 9.120 mégawatts fin 2014 (+963 MW sur un an), pour un "facteur de charge" moyen de 22,8%, signifiant que les éoliennes françaises ont tourné en moyenne à moins du quart de leur capacité maximale.

La production éolienne électrique a oscillé entre un nouveau record de 7.238 MW (le 27 décembre à 04H00) et un minimum de 42 MW (le 3 octobre à 12H30).

Les éoliennes ont couvert jusqu'à 16% de la consommation d'électricité des Français (le 11 mai à 17H00). En moyenne, les régions les mieux couvertes par l'éolien sont la Champagne-Ardenne (25,3%), la Picardie (16,1%) et le Centre (7,6%). En queue de peloton, on retrouve l'Aquitaine (0%), l'Ile-de-France (0,1%) et PACA (0,2%).

Côté photovoltaïque, la production a été de 5,9 térawattheures, en hausse de 21% sur un an.

Le parc solaire, qui a atteint 5.292 MW au fin 2014 (+752 MW sur un an), a affiché un facteur de charge moyen de 14%, avec un pic à 80% (le 17 mai à 13H30).

Les panneaux photovoltaïques ont couvert jusqu'à 8,6% de la consommation électrique nationale (le 18 mai à 14H00). Les régions les plus couvertes par le solaire sont la Corse (6,2%), le Languedoc-Roussillon (3,8%) et Midi-Pyrénées (3,6%). L'Ile-de-France (0,1%), la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais (0,2%) ferment la marche.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sars40 le dimanche 15 fév 2015 à 12:10

    5%, mais a quel prix !

  • lsleleu le vendredi 13 fév 2015 à 13:26

    C'est formidable ! ca coute combien un KWh éolien ou photovoltaïque ? Qui veux bien avouer quelle puissance installé par rapport à la production ? Et a quelles heures ces productions ? Sans stockage de l'énergie ces productions ne pourrons servir actuellement qu'a faire moduler les autres productions (nucléaire, hydraulique etc. .

  • yves288 le vendredi 13 fév 2015 à 11:48

    vu les coûts exhorbitants et les dégâts environnementaux (paysages, bruits, massacres d'oiseaux) de ces énergies à disponibilité catastrophique il est à souhaiter que cette part n'augmente plus

  • gfarmer0 le vendredi 13 fév 2015 à 09:33

    Après des milliards d'euros de subventions ! De l'électricité inutile car la France est structurellement exportatrice d'électricité, à des prix de gros très inférieurs aux tarifs subventionnés que touchent les producteurs éoliens et solaires !

  • M9318231 le vendredi 13 fév 2015 à 08:28

    AUTANT DIRE RIEN??et quel gachis pour l environnement