Electricité : de gros écarts de consommation entre Français

le
6
25% de la population consomme environ la moitié de l'électricité du pays AFP/MYCHELE DANIAU
25% de la population consomme environ la moitié de l'électricité du pays AFP/MYCHELE DANIAU

(AFP) - Les 20% des foyers français les plus "électrivores" consomment six à neuf fois plus d'électricité que les 20% les plus sobres, sans même prendre en compte le chauffage électrique, selon le troisième baromètre AFP-Powermetrix publié mardi.

"Ces écarts s'expliquent par un suréquipement en appareils électroménagers +courants+ mais très électrivores et par une utilisation plus intensive de ces mêmes équipements", souligne Wattgo, la start-up qui mesure ces données.

Ces mesures ont été faites en été, période durant laquelle le chauffage n'est pas utilisé, afin de mieux comparer les consommateurs entre eux (un foyer qui se chauffe au gaz a de gros écarts avec un foyer tout électrique, par exemple).

Résultat: si un foyer français affiche une consommation moyenne instantanée en été de 395 watts, les 20% les plus consommateurs sont à 879 watts, tandis que les plus sobres sont à 99 watts, soit un rapport de un à neuf.

"Même quand on retire l'impact d'équipements très fortement consommateurs d'électricité que sont le chauffage électrique, chauffe-eau électrique, climatisation et piscine, les écarts restent très élevés: on constate que le rapport entre la consommation des 20% les plus électrivores et des 20% les moins électrivores, reste de 1 à 6, ce qui est considérable", souligne Wattgo.

Le baromètre Powermetrix est basé sur des mesures effectives de consommation dans un panel représentatif d'un millier de personnes, via des capteurs sur les compteurs dont il exploite les résultats.

Au final, en été, un quart des ménages français représente 50% de la consommation des particuliers. Et le quart le plus sobre seulement 5%.

Chauffe-eau, sèche-linge, lave-vaisselle...

"Quand 25% de la population consomme environ la moitié de l'électricité d'un pays, il est sans doute plus logique d'aller chercher des pistes d'économie ou des incitations à consommer moins au sein de ces très gros consommateurs", relève Luc Rouach, codirigeant de Wattgo.

Des chauffe-eau plus efficaces et mieux pilotés, ainsi que de l'électroménager plus performant, sont donc "des vecteurs importants d'économie", souligne-t-il.

Mais les foyers électrivores se démarquent aussi par un usage important des équipements: machines à laver la vaisselle ou le linge quatre fois par semaine, ou trois séchages de linge hebdomadaires, "qui sont très sensiblement plus élevés que la moyenne nationale", note Wattgo.

Parmi les foyers les plus consommateurs, on trouve une très forte proportion d'habitants de maisons (85%) et un équipement en appareils électroménagers très puissants.

En l'occurence un sèche-linge (environ 3.000 watts en moyenne de consommation instantanée) dans 63% des cas, un lave-vaisselle (environ 1.500 watts) dans 89%, un four (à près de 100%), au moins deux réfrigérateurs (36%) et un congélateur indépendant (69%).

"Ces foyers possèdent également davantage d'équipements électroniques (consoles de jeu, ordinateurs) ou multimédia (plusieurs téléviseurs) mais qui ne sont pas les plus électrivores du foyer", relève Wattgo.

Les chauffe-eau électriques représentent eux une consommation considérable "qui multiplie par deux la consommation électrique estivale moyenne" selon le baromètre, et se retrouvent chez 75% des gros consommateurs en été.

Mais comme pour le chauffage, un grand nombre de ménages utilisent pour leur eau chaude, non pas de l'électricité mais des énergies fossiles, chaudières à gaz et fioul en particulier, ce qui rend la comparaison plus délicate.

La France, notamment du fait de son recours massif à l'électricité, a un taux important de chauffage électrique (31% environ) et de chauffe-eau électriques (45%), selon l'Ademe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le mardi 5 nov 2013 à 09:49

    la conso est plus élevées au Nord qu'au Sud - ces premiers devraient bénéficier de la solidarité nationale???? avec au moins, les sénateurs qui touchent 4600EUR de prime de chauffage!!!!!!!!!!!

  • nebraska le lundi 28 oct 2013 à 16:39

    L'écart il a été mesuré entre quoi et quoi ??? Un T1 avec un occupant et une baraque de 250M² avec 5 ou 6 occupants ???

  • lsleleu le mercredi 23 oct 2013 à 11:54

    Encore un qui ne savait pas quoi faire et qui sort des statistiques inutiles illisibles en comparant des foyers, sans tenir compte de leurs compositions, de leurs façons de vivre. Si l’hiver il y a le chauffage, l’été il peut y avoir des climatisations. Ce lui qui mange des sandwichs le midi à son boulot ne fait pas marcher son four … celui qui grignote des pizzas commandées au camion du coin ne fait pas marcher son four idem pour son lave vaisselle. Etc…

  • faites_c le mardi 22 oct 2013 à 15:58

    Quand on publie des déb;ilités,... Si on veut une consommation uniforme chez tous les français, il va falloir :1- interdire/imposer les équipements électroménagers autorisés dans les foyers2- normaliser les conditions météo de l'ensemble de la France et ce autant l'hiver que l'été.La solution socialo-communiste est de faire payer à chaque foyer la même somme quelle soit sa consommation. Le problème de cette solution, c'est qu'elle n'encourage pas aux économies!

  • faites_c le mardi 22 oct 2013 à 15:54

    Manifestement, Wattgo est un connaisseur très pointu des équipements électriques! Il a oublié un seul détail, le chauffage électrique est remplacé l'été par des climatiseurs et je ne pense pas que ces climatiseurs fonctionnent au fioul ou au gaz! Des écarts de 1 à 6! Fichtre. Et pour la consommation de carburants de véhicules, c'est quoi l'écart? Ce sont des études stupides et qui n'ont aucun intérêt sauf à dire que l'on veut que tout les consommateurs aient une consommation uniforme.

  • denisam1 le mardi 22 oct 2013 à 15:13

    les "" EDF "" se chauffent au soleil .....60 ampères !!! ça ronfle toute l'année !!!