Électricité : baisse de tarifs en vue

le
0
Éric Besson, le ministre de l'Industrie, annonce des rabais sur les tarifs d'électricité pour les foyers les plus modestes à compter du 1er janvier. Quelque 625.000 foyers bénéficient du tarif social.

Au moment où la France grelotte et bat des records de consommation électrique, Éric Besson, nouveau ministre de l'Industrie chargé de l'énergie, a annoncé ce jeudi une augmentation de 10 points du rabais octroyé aux foyers les plus modestes. Le ministre a transmis à la Commission de régulation de l'énergie un projet d'arrêté qui doit faire augmenter, le 1er janvier, l'abattement sur le tarif social, de 30 à 40 %, de 40 à 50 % et de 50 à 60 % selon la taille du foyer.

La part des dépenses énergétiques a augmenté en quelques années de 10 à 15 % pour les ménages les plus pauvres. Environ 940.000 foyers bénéficiaient du tarif social il y a un an, mais leur nombre s'est réduit à 625.000. Eric Besson a déclaré avoir demandé à ses services de rendre plus automatique l'attribution de ce tarif social, aussi bien pour le gaz que l'électricité.

Eric Besson a fait cette annonce en recevant le rapport du médiateur national de l'énergie, Denis Merville, qui constate la multiplication par dix depuis 2007 des réclamations au sujet des factures de gaz et d'électricité. Parmi sa trentaine de recommandations, le médiateur préconise que les fournisseurs tiennent compte des relevés effectués par le client lui-même lorsqu'un écart important est constaté entre la mensualité versée et la consommation réelle. Eric Besson assure que la loi Nome (sur l'organisation du marché de l'électricité) qui vient d'âtre adoptée introduit des améliorations sur l'information délivrée au consommateur, telles que souhaitées dans le rapport du médiateur.

LIRE AUSSI :

» Surfacturation de l'énergie : une consultation est lancée

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant