Électricité: 9 foyers sur 10 vont devoir payer un supplément

le
7

Le Conseil d'État a annulé les tarifs réglementés pratiqués par EDF pour la période allant d'août 2012 à août 2013. 28 millions de foyers français vont donc devoir payer rétroactivement leurs factures.

Les factures d'électricité des consommateurs vont bel et bien augmenter. Le Conseil d'Etat a annulé partiellement la hausse de 2% des tarifs réglementés d'électricité d'EDF pour les particuliers allant d'août 2012 à août 2013. Plus de 28 millions de foyers français vont donc devoir payer leurs factures de façon rétroactive. Le Conseil d'Etat demande au gouvernement de prendre un nouvel arrêté «dans un délai de deux mois» pour augmenter rétroactivement les prix.

En 2012, l'Anode, association des fournisseurs alternatifs, avait été saisie à la suite de la majoration des tarifs réglementés de 2% par le gouvernement Ayrault. Le motif: la hausse était insuffisante pour couvrir les coûts d'EDF. Le Conseil d'Etat lui a donné raison, considérant que «les tarifs 'bleu' et 'jaune' (petits professionnels) étaient manifestement inférieurs au niveau auquel ils auraient dû être fixés en application des principes s'imposant aux ministres». En particulier, «ils ne permettaient pas de répercuter les hausses prévisionnelles des coûts de production pour l'année 2012». L'Anode a d'ailleurs salué cette «décision logique». «Ne pas répercuter, dans les tarifs réglementés d'électricité, les coûts d'EDF n'est ni légal, ni tenable à long terme pour l'ensemble des fournisseurs d'électricité, ni protecteur pour les Français», explique-t-elle dans un communiqué.

Toutefois, la juridiction administrative suprême a estimé que «l'augmentation de 2% du tarif 'vert' (industriels) n'était pas manifestement insuffisante». La Commission de régulation de l'énergie (CRE) avait estimé en 2012 à 5,7% la hausse nécessaire des tarifs réglementés.

La hausse des tarifs de l'électricité se justifie notamment par la modernisation et le renforcement de la sûreté des 58 réacteurs d'EDF, mais aussi par l'entretien des réseaux de transport et de distribution d'électricité.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • OREGON3 le samedi 12 avr 2014 à 23:59

    après le PEA, maintenant les hausses EDF, qu'il ne s'inquiète surtout pas Hollande, après les municipales, les européennes maintenant, grosse claque en perspective..

  • pichou59 le samedi 12 avr 2014 à 09:11

    et pendant ce temps ont gave les petits copains, et le "petit peuple" n'arrive plus à payer ses factures, SACHEZ QUE LES SENATEURS perçoivent 4600EUR par an , de PRIME DE CHAUFFAGE - mais là, SILENCE TOTAL --------- ET PUIS EDF fait de SUPERS BENEFICES EN BOURSE , et que l'ETAT perçoit de GROS DIVIDENDES et que le CE d'edf se frotte les mains!!!!!

  • pier1309 le samedi 12 avr 2014 à 08:20

    Et le train de l'arnaque repart ... alors Madame Royal ... vous n'avez trouvé que ce mot "regrettable" ... pas certain que vous irez loin avec une telle énergie ... pauvre France , pauvres citoyens pressurés tous les jours par des lobbys financiers et politiques qui s'autorisent toutes les outrecuidances ...en tout cas, l'augmentation rétroactive 1 an après personne ne l'avait encore faite

  • finkbro1 le vendredi 11 avr 2014 à 19:00

    et par les investissements pharaoniques aux us ... à non c est étrange, ils n en parlent jamais de ça...

  • merlch19 le vendredi 11 avr 2014 à 18:16

    Et si nous retraites on demandaient un rattrapage sur nos retraites, se serait une bonne idee, qu'en pensez vous? vraiment une honte,

  • apvogel le vendredi 11 avr 2014 à 17:36

    Un jour il faudra imposer notre refus de payer.Et si on commençais ici????

  • troteldo le vendredi 11 avr 2014 à 17:36

    Peut-on refuser ? On a payé nos factures ! Y-a-t-il un recours ? Imaginez que votre garagiste vous demande un complément un an après les réparations !