Elections: sur Internet, des factures à haut débit pour le FN ?

le
0
Elections: sur Internet, des factures à haut débit pour le FN ?
Elections: sur Internet, des factures à haut débit pour le FN ?

Le coût des sites internet de campagnes électorales du Front national fait tiquer, depuis 2011, la Commission des comptes de campagne, d'anciens candidats ou encore les enquêteurs dans le dossier du financement du parti, le parti d'extrême droite arguant de la complexité des prestations.Les prix oscillent de 800 euros par exemple en 2011 pour la "conception, personnalisation et mise à jour" du site internet d'un candidat aux cantonales, jusqu'à 2.200 euros en 2014 pour celui d'un aspirant frontiste à la mairie d'une grande ville.Rien d'extravagant pris individuellement. Mais le coût du modèle standard est démultiplié par des centaines, voire des milliers de candidats frontistes, avec comme seules évolutions le nom, la photo du candidat, le contenu du site, mais pas sa structure.Quid des économies d'échelle ? Les investigations sur le financement du parti et les législatives de 2012 ont soulevé des questions sur "l'utilité réelle pour le candidat et le prix" de ces sites, explique à l'AFP une source proche de l'enquête.En trois ans, dix mises en examen ont été prononcées, dont le FN, son trésorier Wallerand de Saint Just et un vice-président, Jean-François Jalkh. Les juges soupçonnent le parti d'avoir conçu un système global, au-delà des sites internet, verrouillé avec des kits obligatoires et forfaitaires, facturés au prix fort par un prestataire de service, Riwal - dirigé par un proche de Marine Le Pen -, à Jeanne, le micro-parti de la patronne du FN. Tout le monde y gagne, sauf l?État, qui rembourse les frais au-dessus de 5% des voix.- "Moins cher que ceux des concurrents" -Pour les législatives, 525 candidats ont souscrit au "kit" avec un site internet "personnalisé" à 1.800 euros, soit 945.000 euros de coût global."1.800 euros pièce, je ne tombe pas de la chaise. Pour tout le boulot qui est derrière...", balaie Axel Loustau, trésorier de Jeanne. Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant