Elections sénatoriales : bye bye Bel

le
2
Elections sénatoriales : bye bye Bel
Elections sénatoriales : bye bye Bel

Ses derniers mots ont été mercredi pour Hervé Gourdel, sa dernière session extraordinaire consacrée à l'intervention de la France en Irak. Après trois ans à la tête du Sénat, Jean-Pierre Bel prend sa retraite et laisse les clefs, qu'il avait obtenues à la surprise générale, à une majorité de droite.

Sur France Info ce lundi matin, Jean-Pierre Bel a minimisé la claque reçue par le PS du Sénat : «Quand vous perdez 180 villes de plus de 10 000 habitants (aux municipales), il est évident que vous allez subir une défaite» aux sénatoriales. Avant d'ajouter : «Je crois que les grands électeurs ont recadré les choses. Ce n'est pas une troisième défaite (Ndlr: après les élections municipales et européennes), le Sénat n'a pas amplifié les municipales».

Dès le mois de mars, le président socialiste avait annoncé qu'il ne se représenterait pas dans son fief ariégeois, «un choix personnel très ancien», expliquait-il alors.

Ancien patron du groupe socialiste, entré au Sénat en 1998, Bel peut se féliciter d'avoir conservé son siège à gauche : son successeur Alain Duran a obtenu 61,6% des voix, loin devant son challenger UMP qui n'a réuni que 11,4% des suffrages des grands électeurs. Il n'y avait guère de doute du côté des grands électeurs: le département de l'Ariège est piloté par un socialiste, Augustin Bonrepaux, et les deux sièges de députés sont aussi roses. Cependant, il a échoué à maintenir le Sénat à gauche alors que deux sénateurs FN y prendront leurs quartiers. 

«J'ai été le candidat qui allait porter l'alternance»

Après cinquante ans de gestion par la droite, le basculement historique du Sénat à gauche devait conduire à un bouleversement. Lui-même, dans la tribune qu'il signait le 5 mars dernier dans Le Monde pour annoncer sa retraite, semble garder comme enjeu le plus fort le symbole de son élection, pas forcément son bilan. «Pendant sept ans, avec l'ensemble de la gauche ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le dimanche 28 sept 2014 à 20:49

    Un gentil ectoplasme. Qu'il soit la ou pas ne change rien en fait.

  • M3182284 le dimanche 28 sept 2014 à 19:35

    Il a bien croqué, et aussi a fait croquer de bons contribuables comme Mrs Thevenoud....L'association de malfaiteurs au Sénat est bien pérenne. A qui le tour?