Elections régionale : début d'un second tour à suspense

le
0

Pour ce scrutin qui se déroule sous état d’urgence, 45,3 millions d’électeurs sont appelés à élire 1 757 conseillers régionaux et 153 conseillers territoriaux.

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche à 8 heures en métropole pour le second tour des élections régionales, dernier rendez-vous électoral avant la présidentielle de 2017

Un mois jour pour jour après les attentats de Paris, quelque 44,6 millions de Français sont appelés à voter dimanche pour un second tour des élections régionales qui s’annonce disputé entre la gauche, la droite classique et le Front national (FN).

Le premier tour, le 6 décembre, a été marqué par un taux d’abstention de 50,09 % et les bons scores réalisés par la formation d’extrême droite, arrivée en première position au plan national avec 28 % des suffrages.

Dans les 13 régions métropolitaines, les listes encore en lice s’affrontent dans deux duels (Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Provence-Alpes-Côte d’Azur), dix triangulaires, et une quadrangulaire en Corse. Le FN a viré en tête dans six régions (Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais-Picardie, PACA), la droite et ses alliés centristes dans quatre (Auvergne-Rhône-Alpes, Ile-de-France, Normandie et Pays de la Loire) et la gauche dans deux (Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Bretagne) ainsi qu’en Corse.

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant