Élections : la commission des sondages veille sur Internet

le
0
L'organisme promet de lutter contre la diffusion de faux sondages sur les réseaux sociaux ce week-end en observant les échanges sur Twitter et Facebook.

Face au risque de voir les résultats de l'élection présidentielle fuiter sur Internet ou chez les médias étrangers avant l'heure officielle, la Commission des sondages a décidé d'agir en annonçant la création d'un «dispositif de surveillance» rattaché à la Commission nationale de contrôle de la campagne.

L'organisme craint en effet la diffusion de faux sondages sur les réseaux sociaux qui pourraient influencer le vote des électeurs. «Plusieurs personnes travailleront à temps plein et feront des recherches par mots clés pour constater les infractions», a expliqué sur Europe 1 Mattias Guyomar, secrétaire général de la Commission des sondages. Cette dernière jugera si les sondages mis en ligne sont vrais ou «reposent sur une rumeur ou des chiffres erronés».

«On interviendra pour dire de ne pas en tenir compte. On mettra des cartons jaunes ou rouges», affirme le secrétaire général, qui n'exclut pas «des dépêches à l'AFP ou des points presse» pour infor

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant