Elections en Bavière : bon présage pour Merkel avant les législatives

le
0
Elections en Bavière : bon présage pour Merkel avant les législatives
Elections en Bavière : bon présage pour Merkel avant les législatives

Les Bavarois ont renoué avec une de leurs traditions. Dimanche, ils ont largement voté pour les conservateurs de la CSU, la variante régionale de la CDU, redonnant à ce parti chrétien la majorité absolue au parlement de l'Etat libre de Bavière, après cinq ans d'un très exceptionnel partage du pouvoir avec les libéraux du FDP. Ces derniers ont été éjectés de cette assemblée lors de ce scrutin dominical, qui se déroulait à une semaine du scrutin législatif national. Un test grandeur nature pour les conservateurs.

Ce triomphe local confirme qu'Angela Merkel (CDU) a de bonnes chances d'être reconduite pour un troisième mandat de chancelière par les députés qui seront élus au Bundestag (Parlement fédéral). La soirée des chrétiens-démocrates a toutefois été ternie par la déroute de leur allié dans le gouvernement fédéral, le Parti libéral FDP.

Si sa faiblesse était confirmée lors de l'élection fédérale dimanche prochain, elle pourrait contraindre la chancelière à trouver un nouveau partenaire de coalition qui pourrait être...son adversaire social-démocrate. L'Union chrétienne-sociale (CSU), branche bavaroise de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière, était créditée de 48,7% des voix dans ce scrutin régional, selon des estimations des chaînes de télévision publiques vers 21h45. Les Verts, en perte de vitesse au niveau national, recueillaient 8,5% des voix, selon les estimations.

La cuisante défaite des libéraux

Le Parti social-démocrate (SPD), emmené par Peer Steinbrück au niveau fédéral, était crédité de 20,5% en Bavière, en légère progression par rapport à son plus bas historique atteint en 2008 (18,6%). «C'est le 13e scrutin régional d'affilée où l'union d'amour» des conservateurs et des libéraux «est rompue», a-t-il lancé. «Il y a de bonnes chances pour qu'il en soit de même la semaine prochaine au niveau national», se réjouit-il.

Le FDP, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant