Élections en Allemagne : les stigmates de la réunification

le
0
Les élections régionales de Berlin ce week-end devraient être marquées par une poussée du parti populiste AfD.
Les élections régionales de Berlin ce week-end devraient être marquées par une poussée du parti populiste AfD.

Les ruines du mur de Berlin constituent l'un des derniers vestiges de la séparation allemande entre RDA et RFA. Pourtant, la situation de l'ex-Allemagne de l'Est, avec un taux de chômage au-dessus de la moyenne nationale et un solde démographique négatif ? notamment dû à l'émigration vers l'Ouest de ses jeunes ?, montre que les stigmates de la séparation restent présents, même 35 ans plus tard.

Un sentiment d'oubli à l'Est

Lors des élections fédérales de 2013, l'AfD, fondé sept mois plus tôt, échoue de peu à entrer au Bundestag, avec 4,7 %. Le seuil constitutionnel étant fixé à 5 % pour entrer au Parlement. Il réalise tout de même, cette année-là, une percée remarquable. À noter qu'il réalise des scores supérieurs à 5 % à l'Est mais pas à l'Ouest, où il reste autour de 4 %.

En 2014, le parti entre dans les Parlements régionaux de trois Länder de l'ex-RDA : Thuringe (10,6 %), Saxe (9,7 %) et Brandebourg (12,2 %), et améliore nettement ses scores par rapport à l'année précédente. Si le mécontentement gagne aussi l'Ouest où ses scores progressent (15 % dans le Bade-Wurtemberg et 12,6 % en Rhénanie-du-Nord-Westphalie), ceux-ci restent plus tempérés qu'à l'Est où les résultats tournent autour des 20 % en 2016.

L'AfD s'installe sur les anciennes terres communistes

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant