Élections en Allemagne : Angela Merkel, ce "géant qui ne sait pas comment utiliser sa force"

le
0
La chancelière (ici face à Peer Steinbrück) va probablement devoir former une coalition avec le SPD : un retour à la case départ malgré l'ampleur de sa victoire.
La chancelière (ici face à Peer Steinbrück) va probablement devoir former une coalition avec le SPD : un retour à la case départ malgré l'ampleur de sa victoire.

Trois questions à... Klaus-Peter Sick, politologue au Centre franco-allemand Marc Bloch à BerlinLe Point.fr : Angela Merkel vient de remporter une victoire écrasante aux législatives. A-t-elle désormais toutes les cartes en main pour diriger le pays ?Klaus-Peter Sick : Loin de là. On se trompe quand on dit qu'Angela Merkel a enregistré un excellent résultat. Elle me fait l'effet d'un géant aux muscles gonflés qui ne sait pas comment utiliser sa force. Elle vient certes de remporter une victoire personnelle après une campagne qui était centrée autour de sa personne. Mais si elle est parvenue à conserver le pouvoir, elle va devoir désormais composer pour former un gouvernement.Quelles sont les options dont elle dispose ?Elle en a quatre. Elle peut choisir de diriger un gouvernement minoritaire, mais ce modèle ne correspond pas à l'orthodoxie républicaine allemande. En 2012, la sociale-démocrate Hannelore Kraft est pourtant parvenue à remporter les élections en Rhénanie-du-Nord-Westphalie après avoir dirigé ce Land pendant deux ans à la tête d'un gouvernement minoritaire, mais je vois mal Angela Merkel suivre cet exemple. La chancelière peut également patienter quelques semaines et tenter de convaincre quelques députés de l'opposition de rejoindre les bancs de la majorité. Après tout, il ne lui manque que quatre petites voix. Mais si cela se faisait beaucoup sous la République de Weimar, on ne voit plus aujourd'hui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant