Elections départementales : les ténors en ch½ur contre le Front national

le
9
Elections départementales : les ténors en chœur contre le Front national
Elections départementales : les ténors en chœur contre le Front national

A moins de trois semaines des élections départementales des 22 et 29 mars, les poids lourds de la vie politique entrent en scène. Objectif : nationaliser et politiser une campagne qui a bien du mal, pour l'heure, à susciter l'intérêt des Français et mobiliser leurs troupes, notamment contre Marine Le Pen.

A gauche, qui a le plus à perdre, puisqu'elle détient une soixantaine de conseils généraux actuellement, c'est le branle-bas de combat. Lors de sa rencontre avec huit lecteurs de notre journal à l'Elysée lundi, François Hollande est clairement monté en première ligne en appelant à « arracher les électeurs au FN », un parti qui, dit-il, « est tout sauf le parti de la République ». Le chef de l'Etat s'est immédiatement attiré les foudres de Le Pen. « Quand on est président de la République, on doit arracher les Français à la misère, au chômage, à l'insécurité [...] et on ne doit pas être un chef de parti », a dénoncé la présidente du FN sur iTélé.

Il n'empêche : c'est bien l'extrême droite qui est agitée tel un épouvantail pour tenter de mobiliser la gauche dès le premier tour. Manuel Valls, lui aussi, se place aux avant-postes pour, affirme-t-il, « cibler le FN et le danger qu'il représente ». Essonne, Oise, Côtes-d'Armor, Drôme et Ardèche... et ce jeudi soir la Haute-Vienne avec le patron du PS, Jean Christophe Cambadélis, à ses côtés : le Premier ministre a prévu une quinzaine de meetings d'ici au 22 mars. Avec un exemple en tête : l'élection législative partielle du 8 février dans le Doubs, qui a vu la victoire in extremis du socialiste Frédéric Barbier. « Il est parti en outsider pour finalement gagner en défendant la politique du gouvernement », note l'entourage de Valls qui, lui-même, s'était investi.

« Sarkozy veut être associé au succès »

A droite, les ténors aussi s'y mettent. Le président de l'UMP s'implique dans cette campagne, sa première au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le jeudi 5 mar 2015 à 11:38

    les ténors......., cambadélis...... un cv bien "chargé" sur Wikipédia!!!, et la photo!!! un extrait du film "et toi aussi tu m'abandonne"

  • frk987 le jeudi 5 mar 2015 à 10:53

    Les ententes tacites UMP-PS feront qu'ils perdront TOUT.....que l'UMP soit réaliste et accepte un contrat avec le FN....sinon c'est la situation grecque pour demain. Plus personne ne peut voit un socialo à la TV sans changer de chaîne......et le ni ni de l'UMP c'est du faux c... intégral.

  • jean.e le jeudi 5 mar 2015 à 10:37

    la petite sourios qui fait peur aux gros elephants

  • M7361806 le jeudi 5 mar 2015 à 10:28

    Cessez de faire de la pub gratos pour ce parti !

  • M3471517 le jeudi 5 mar 2015 à 09:19

    Dans la tentation totalitaire, Jean François Revel avait annoncé la montée de l’extrême droite (qui faisait moins de 2%), dans le cas de l'arrivée au pouvoir de la gauche. Il n'était pas devin, il se basait uniquement sur l'histoire qui montre que c'est ce qui arrive lorsque l'élite mènent une politique qui va à l'encontre de celle souhaité par le peuple. L'oligarchie gauchiste veut imposer son "homme nouveau", elle n'aura bientôt plus que des "barbares primitifs".

  • M5054720 le jeudi 5 mar 2015 à 09:18

    Acharnement des nuls contre le FN mais le 22/03 on verra leurs tétes .

  • 2445joye le jeudi 5 mar 2015 à 09:10

    Mais, frk987, comment pourraient-ils attaquer le FN sur son programme avec le bilan pitoyable qui est le leur en ce domaine? Ils s'exposeraient immédiatement à une réplique facile. Ils ont donc intérêt à continuer de nous servir leurs salades sur les "valeurs" de la république.

  • frk987 le jeudi 5 mar 2015 à 08:56

    Suite : attaquez le FN uniquement sur l'économie, mais de grâce arrêtez sur l'immigration, l'égalité et autres balivernes, ça ne marche plus, vous êtes non crédibles. (je ne vote pas FN, mais non aux vieillards au pouvoir).

  • frk987 le jeudi 5 mar 2015 à 08:53

    Arrêtez donc...vous ne faites que de la pub pour le FN. Quand on voit ces vieux chevaux de retour se coaliser, plus vous donnez envie aux électeurs de voter FN....surtout pour des cantonales dont ne connaît même pas l'avenir sur 6 mois. Moins vous en direz, plus vous serez discret....et mieux ce sera !!!