Élections départementales 2015 : pourquoi il faut aller voter... quand même !

le
0
Les élections départementales se déroulent les 22 et 29 mars pour renouveler la totalité des cantons sur tout le territoire français.
Les élections départementales se déroulent les 22 et 29 mars pour renouveler la totalité des cantons sur tout le territoire français.

Il n'y a rien eu d'enthousiasmant dans cette campagne électorale, et tant de choses agaçantes, voire exaspérantes ! La réforme territoriale en cours fait que l'on ne connaît même pas avec exactitude les attributions réelles des nouveaux conseils départementaux. Le département conserve la gestion des routes, des collèges et de l'aide sociale, mais devrait perdre celle des transports scolaires, et l'essentiel de leur capacité à aider les entreprises. Par ailleurs, leurs recettes sont amenées à diminuer régulièrement.Rien donc qui puisse galvaniser les électeurs. D'autant que le débat local fut inaudible. Ce scrutin a été confisqué par les déclarations des partis traditionnels sur le Front national. En gros, le fascisme est à nos portes, soyez bien aimables, chers électeurs, de ne pas le laisser entrer... Pas certain que cela incite les habitants de l'Allier, des Hautes-Alpes ou de l'Orne à se déplacer. Enfin, François Hollande a annoncé que, quel que soit le résultat, il ne changerait pas de politique, et Manuel Valls qu'il resterait Premier ministre.À première vue, tout a été fait pour que les chasseurs, les pêcheurs à la ligne ou les flemmards ne se détournent pas de leurs activités dominicales. Ajoutez à cela que les Parisiens (les compétences du département relèvent du conseil municipal) et les Lyonnais (fusion des attributions du département du Rhône avec celles de la communauté urbaine du Grand-Lyon) ne votent pas. Or le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant