Election en Polynésie française : le retour de Gaston Flosse, 81 ans

le
0
Election en Polynésie française : le retour de Gaston Flosse, 81 ans
Election en Polynésie française : le retour de Gaston Flosse, 81 ans
Gaston Flosse est arrivé largement en tête du premier tour des élections territoriales de Polynésie française. Il devance ainsi son adversaire historique, l'indépendantiste Oscar Temaru. Mais un troisième homme pourrait venir semer le trouble : Teva Rohfritsch est parvenu à se qualifier pour le second tour, avec l'espoir de créer la surprise en battant les deux caciques de la vie politique polynésienne.

Le Tahoeraa Huiraatira de Gaston Flosse totalise, à lui seul, 40,16% des voix, contre 24,09% à la liste UPLD du président sortant, l'indépendantiste Oscar Temaru. Et 19,92% à celle de Teva Rohfritsch, un autre autonomiste, selon les résultats annoncés par le haut-commissariat de la République dimanche soir à Papeete, soit lundi à Paris.

Ces trois formations s'affronteront donc en triangulaire le 5 mai prochain. Cette élection doit permettre d'élire 57 représentants à l'Assemblée de la Polynésie française, qui éliront eux-mêmes le président de cette collectivité à la très large autonomie. Les six autres listes (1 départementaliste et 5 autonomistes) ont fait de petits scores allant d'un 0,35% confidentiel à 5,71% pour la liste de Teiva Manutahi, qui espérait incarner la relève. En dépassant toutefois les 5%, sa liste aura le droit de fusionner avec l'une des listes admises au second tour.

Gaston Flosse, le vieil ami de Jacques Chirac

A 81 ans, Gaston Flosse, le vieil ami de Jacques Chirac, semble en passe de réussir son pari. Passer pour un gage de renouveau, comme l'illustre son slogan de campagne, «la foi de reconstruire ensemble». La victoire probable de son parti est aussi une défaite de l'UPLD d'Oscar Temaru. Le président sortant, 68 ans, paye la grave crise économique dans laquelle s'est enfoncé le pays avec un taux de chômage entre 20 et 30%. Environ 20% de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Beaucoup d'électeurs lui reprochent aussi d'avoir poursuivi ses démarches à l'ONU pour...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant