Election en Italie pour choisir un nouveau président

le
0

ROME, 29 janvier (Reuters) - Un peu plus d'un millier de grands électeurs italiens sont appelés à choisir jeudi un nouveau président de la République, un scrutin qui aura valeur de test pour l'autorité du président du Conseil Matteo Renzi et pour la cohésion de sa coalition. Giorgio Napolitano, âgé de 89 ans, a annoncé le 14 janvier qu'il n'irait pas au bout de son deuxième mandat. Dans ses voeux au pays le 31 décembre, il avait expliqué que son âge rendait de plus en plus difficile l'exercice de ses fonctions. Les spéculations sur sa succession durent depuis déjà plusieurs mois. Même si ses fonctions sont principalement honorifiques, le président de la République italienne nomme le président du Conseil, peut dissoudre le Parlement et peut opposer son veto à certains textes de loi. Il est peu probable que les grands électeurs s'accordent dès le premier tour sur un candidat qui devra réunir les deux tiers de leurs suffrages et il faudra sans doute attendre le quatrième ou le cinquième tour, lors duquel une majorité simple suffira, pour connaître le nom du successeur de Giorgio Napolitano. Après deux jours de tractations, Matteo Renzi a choisi de soutenir la candidature de Sergio Mattarella, un magistrat qui siège à la Cour constitutionnelle. Une source a déclaré à Reuters qu'il officialiserait son choix lors d'une réunion organisée avant l'ouverture du scrutin prévue pour 14h00 GMT. La presse italienne rapporte que le principal opposant de Matteo Renzi, Silvio Berlusconi, n'a pas l'intention de soutenir Sergio Mattarella, ce qui ouvre la voie à une confrontation ou à un accord de dernière minute. Parmi les noms qui circulent comme candidats potentiels, figurent ceux de Romano Prodi, président du Conseil à deux reprises et ancien président de la Commission européenne, Giuliano Amato, également ancien chef du gouvernement et ex-ministre des Finances, Pier Carlo Padoan, l'actuel ministre de l'Economie ou Anna Finocchiaro, ancienne ministre sans portefeuille. (Giselda Vagnoni et Roberto Landucci,; Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux