Élection de Trump : Pierre Gattaz "inquiet"

le , mis à jour à 15:03
28

Pierre Gattaz craint que les États-Unis fassent le choix du protectionnisme et ne "se recroquevillent" sur eux-mêmes après l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche. Pour le patron du Medef, le "repli sur soi" et ces "fausses solutions" seraient "très dangereuses" pour le reste du monde.

Le président du Medef, Pierre Gattaz, le 15 novembre 2016 à Paris. ( AFP / ERIC PIERMONT )
Le président du Medef, Pierre Gattaz, le 15 novembre 2016 à Paris. ( AFP / ERIC PIERMONT )

"Je suis inquiet (des) signaux envoyés par les Anglais sur le Brexit et par l'élection de Donald Trump, qui sont des signaux où l'on voit bien une population générale qui n'est pas dans la mondialisation, qui ne profite pas de la croissance", a déclaré Pierre Gattaz, ce mardi 15 novembre à des journalistes. "Les discours un peu tonitruants de Donald Trump sur le protectionnisme ("America First"), sur l'augmentation des barrières douanières, nous inquiètent dans les milieux économiques", a-t-il renchéri, tout en disant attendre de voir comment la situation évoluerait outre-Atlantique.

DES "FAUSSES SOLUTIONS"

Durant sa campagne, le président-élu américain a évoqué à plusieurs reprises une renégociation, voire une abrogation, de l'Aléna (avec le Canada et le Mexique) ou du traité de libre-échange avec l'Europe. "Que les États-Unis se recroquevillent sur eux mêmes, c'est quand même très dangereux pour le monde", a déclaré Pierre Gattaz. Pour le patron des patrons français, cette élection, et le Brexit auparavant, sont plutôt "le rejet d'une forme de mondialisation aveugle ou déséquilibrée, souvent plus financière qu'industrielle".

Mais "la fermeture de nos frontières, le repli sur soi, l'égoïsme dans nos politiques nationales sont des fausses solutions qui nous précipiterons à terme dans le gouffre de la décroissance, car réduisant les opportunités de croissance indispensables pour la prospérité des pays et des peuples", a-t-il estimé. Dans ce contexte, il faut corriger les "déséquilibres de cette mondialisation".

Par ailleurs, "s'il y a des risques côté américain, ça doit nous pousser à être plus forts, en Europe d'une part, et en France d'autre part", a-t-il jugé. "Il faut que l'Europe retrouve un projet fondamentalement, facilement explicable", et que la France tire parti des opportunités offertes par le développement économique en Asie et en Afrique, a-t-il estimé. Pierre Gattaz a par ailleurs averti que, dans un contexte où les taux d'intérêt pourraient remonter, l'Hexagone avait intérêt à faire d'urgence des "réformes structurelles".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • C.dupipo il y a 3 semaines

    Plus je lis les articles sur la terreur qu'inspire Trump à tous ces nantis prétentieux, plus je me dis que Trump, c'est parfait : Il va sûrement être le meilleur président depuis très longtemps.

  • Neova il y a 3 semaines

    "il faudrait qu'il cherche la definition du mot communisme,ce MR ne doit pas avoir une grande biblio"... je lui donne une définition toute simple : "Le communisme, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme et le capitalisme, c'est l'inverse";

  • Berg690 il y a 3 semaines

    Le fil à papa s'inquiète....LoL

  • titide12 il y a 3 semaines

    la fin de la mondialisation est la meilleure chose qui puisse arriver pour la survie des populations !!!

  • yeye84 il y a 3 semaines

    Mais faites le taire ce gui....gnol !!!!!!!!!!!!

  • rillouto il y a 3 semaines

    où etait MR gattaz,Mme pariso,MR Seilliere,pour nous defendre ,nous les petits artisants,et lorsque ma boite a coulé en 2010 a cause de la concurence ILLEGALE des 200.000 immigrés legaux par an, + les travailleurs detachés ? ces gens la PRONE la concurence deloyale en osant affirmer que les français sont des chomeurs fainéants,et que la france est un pays communiste ... il faudrait qu'il cherche la definition du mot communisme,ce MR ne doit pas avoir une grande biblio chez lui ... affligeant ..

  • canddide il y a 3 semaines

    fausses solutions ? Parce que les vraies solutions sont celles mises en oeuvre actuellement ? où est la démonstration que la mondialisation profite au plus grand nombre et que l’égoïsme ne serait pas de mise actuellement?

  • ppsoft il y a 3 semaines

    Si Gattaz est inquiet, alors les choses vont dans la bonne direction.

  • pierry5 il y a 3 semaines

    Les USA comme le RU ont des balances commerciales énormément déficitaires. On ne peut imaginer que par exemple la RU continue à générer 80 à 100 mlds par an de déficits commerciaux. Les exportateurs vers ces pays devront un jour serrer la ceinture, c'est certain.

  • canddide il y a 3 semaines

    @ pchablat, on peut voir le problème différemment; l'inflation favorise le travail par rapport à la rente. Donc c'est pas forcément si mauvais. Les maisons de ceux qui ont construit dans les années 70, ne leur ont pas coûtées cher grâce à l'inflation justement (échéance de prêt fixe, salaire qui augmente)