Election de Trump : Ayrault appelle à «garder son sang-froid»

le
14
Election de Trump : Ayrault appelle à «garder son sang-froid»
Election de Trump : Ayrault appelle à «garder son sang-froid»

«Cela ne m'a pas empêché de dormir...» Invité ce dimanche matin du «Grand Rendez-Vous» sur Europe 1, i>Télé avec «Les Echos», Jean-Marc Ayrault a expliqué qu'il n'avait «pas passé une nuit blanche» la nuit de l'élection présidentielle américaine et qu'il avait appris la victoire de Donald Trump «comme tout le monde» vers 5 heures du matin.

 

Le ministre des Affaires étrangères français a assuré qu'il «a été moins surpris» qu'on le l'imagine. «Ce n'est pas la sidération», a-t-il insisté. «Hillary Clinton avait des difficultés dans sa campagne, et de loin, nous avons sous-estimé les débats dans la société américaine», notamment concernant la grande précarisation qui touche une partie de la population. 

 

«Arrêtons de parler de désarroi, je ne comprends pas bien pourquoi les gens sont en train de s'agiter» au sujet de cette victoire s'est agacé Jean-Marc Ayrault. «Il faut garder son sang-froid», a-t-il martelé rappelant que les Etats-Unis étaient une démocratie. Interrogé au sujet de Gérard Araud, l'ambassadeur de France aux Etats-Unis, qui dans un tweet effacé par la suite avait parlé «d'effondrement du monde» au moment de l'annonce des résultats, le ministre a fait comprendre combien il avait désapprouvé ses propos. «L'ambassadeur sait très bien ce que j'en pense, je n'en dirai pas davantage», a fustigé Jean-Marc Ayrault.  

 

Avant l'élection, Jean-Marc Ayrault n'avait pas caché lui non plus sa préférence pour une victoire de Hillary Clinton. «Quelle sera la ligne qui sera défendue par la future, j'espère, présidente des Etats-Unis ? Je souhaite qu'elle soit claire», avait-il lâché il y a un mois sur France Inter. Il s'en était surtout pris à Donald Trump dont des propos graveleux et sexistes datant de plusieurs années venaient d'être révélés.  «Tout cela est sordide et révélateur du personnage», avait estimé le chef de la diplomatie française, en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 il y a 3 mois

    si on parlait bilan de la gauche avant de s'occuper des élections US ??

  • acharbi1 il y a 3 mois

    Ce Gérard Araud encore un NUL, comme cette politique ,Des affaires étrangères qui depuis 40 ans nous a conduit droit dans le mur

  • M7097610 il y a 3 mois

    les zéros dégagent en mai 2017

  • charleco il y a 3 mois

    Il dort debout, le brave homme!

  • guerber3 il y a 3 mois

    Il plane pas haut le brave "zhairault "

  • indyta il y a 3 mois

    a voir==le prix du reve americain. et du notre, en passant..parce promettre le bonheur, et se faire decouper en ondelle , en lieu et place,il y a comme une difference....

  • indyta il y a 3 mois

    ../nous avons sous-estimé les débats dans la société américaine», notamment concernant la grande précarisation qui touche une partie de la population.../.. bah tout est dit, tout est la et il n y a pas qu aux US, alors la fin du monde?bah si c est celui la, eh bien tant mieux, on ne peut aller vers le pire,dorenavant..

  • 72805271 il y a 3 mois

    Comme d'habitude, il a tout faux.

  • jmlhomme il y a 3 mois

    Tandis qu'il aurait du demissionner pour ses prises de positions vant elections américaines ( Et de quoi droit a t il fait connaitre à priori des positions contraires aux interets de la France.....C'est cela l'incompentence mais surtout l'irresponsabilité. Je fais mal mais je ne me sens pas condamnable. Responsable mais pas coupable....Tout le monde s'en rappelle.

  • dupon666 il y a 3 mois

    et oui...les roquets ne peuvent plus aboyer sans risque contre Poutine et la Russie...des fois que Trump leur fiche un coup de trique