Election américaine : Trump, cet isolationniste qui inquiète

le , mis à jour à 10:13
0
Election américaine : Trump, cet isolationniste qui inquiète
Election américaine : Trump, cet isolationniste qui inquiète

Stupeur, tremblements... et sourires de façade. Malgré les communiqués bienveillants qui ont suivi, c'est une planète stupéfaite et inquiète qui a découvert mercredi 9 novembre le nom du nouveau « maître du monde ». Alors que Trump n'était même pas encore tout à fait élu, l'ambassadeur français à Washington Gérard Araud n'avait pas hésité à tweeter son « vertige » face à « un monde qui s'effondre devant nos yeux »... avant d'effacer ce message qui en disait visiblement trop long.

 

Quelques heures plus tard, Jean-Marc Ayrault, le patron du Quai d'Orsay, a, lui, appelé chacun à garder son « sang-froid » mais sans cacher son embarras : « Il va falloir essayer de savoir ce que va faire ce nouveau président. Ce qu'il a dit jusqu'à présent provoque bien des inquiétudes. »

 

Une chose est (presque) sûre : avec Donald Trump à la Maison-Blanche, les cartes diplomatiques vont être en grande partie rebattues, le problème étant de savoir comment... Durant la campagne, le milliardaire a multiplié les déclarations fracassantes, comme un chien dans un jeu de quilles. Notamment sur le Mexique, en assurant qu'un mur serait construit entre les deux pays... à ses frais. A partir du 20 janvier, il sera forcément plus policé, à moins que... « Le problème, c'est qu'en matière de politique étrangère Donald Trump a dit tout et son contraire.

 

Face au flou et à l'inquiétude que le nouveau président suscite, il va y avoir un round d'observation », note Philippe Moreau-Defarges, auteur de « Géopolitique pour les nuls » (First, poche).

 

 

Bras de fer avec la Chine

 

Même si le président chinois Xi Jinping s'est dit « impatient de travailler avec lui », c'est un impitoyable bras de fer commercial qui se profile entre les deux géants économiques. Trump accuse en effet Pékin d'être responsable « de la moitié du déficit commercial » américain et l'accuse de manipuler les taux de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant