Election américaine : pour Hollande, la victoire de Trump ouvre une «période d'incertitude»

le , mis à jour à 12:53
20
Election américaine : pour Hollande, la victoire de Trump ouvre une «période d'incertitude»
Election américaine : pour Hollande, la victoire de Trump ouvre une «période d'incertitude»

Preuve de la gravité du moment, François Hollande a donné une allocution à l'issue du conseil des ministres après la victoire de Donald Trump. Le président, qui avait à de nombreuses reprises exprimé sa préférence pour une victoire de Hillary Clinton, a félicité «comme il est naturel entre grandes démocraties» le vainqueur républicain. Mais il a également adressé «une pensée pour Hillary Clinton».

 

«Cette élection ouvre une période d'incertitude, a tout de suite enchaîné le chef de l'Etat, je dois l'aborder avec lucidité et clarté». Rappelant, les liens avec les Etats-Unis «partenaire de tout premier plan pour la France», il a jugé que «ce qui est en jeu, c'est la paix dans le monde, la lutte contre le terrorisme, ce sont les relations économiques» ou encore la situation au Moyen-Orient et la préservation de la planète. 

«Sur tous ces sujets, j'engagerai des discussions avec l'administration américaine», a assuré le président : «je le ferai avec vigilance et franchise, car certaines positions prises par Donald Trump pendant la campagne américaine doivent être confrontées aux valeurs et aux intérêts que nous partageons avec les Etats-Unis.»

 

«Nous devons trouver les réponses capables de dépasser la peur»

franÇois hollande

 

François Hollande estime que plus que jamais «la France doit être forte et prendre ses responsabilités partout dans le monde». Il appelle également «à une Europe unie».

 

Enfin, comme toute la classe politique ce mercredi matin, le chef de l'Etat appelle à tirer les leçons du scrutin. «Nous devons regarder en face cette situation et prendre conscience des inquiétudes provoquées par les désordres du monde», a-t-il martelé. «Nous devons trouver les réponses, elles sont en nous, et elles doivent être capable de dépasser les peur», a-t-il insisté alors qu'en France les sondages donnent tous le Front national en tête au premier tour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jopaf il y a un mois

    le gros incapable rate une nouvelle occasion de se taire !

  • mperonne il y a un mois

    J'espère que la ou le nouveau président ne le raccompagnera pas sur le péron de l'elysée.

  • mperonne il y a un mois

    Nous nous avons une certitude c'est que flan by au mois de mai sera ren voyé à Tulle et à pied.

  • jbellet il y a un mois

    est ce que ce sera pire que l'élection de hollande pour la France?? pas certain

  • charleco il y a un mois

    Ils ne toucheront pas les valises de dollars promises pour Noël.

  • M2141043 il y a un mois

    la vérité: l'établishment américain (clan Clinton) va se retrouver au chômage. Enfin une vraie incertitude pour ces gens là. Comprendre ce que chômage signifie. Il nous faudrait la même chose chez nous. Toujours privilégier le dumping social. Facile. Qu'ils aillent travailler à l'étranger, avec zéro retraite, etc et on reparlera

  • M169421 il y a un mois

    Quelqu'un élu avec son propre financement, qui peut dire ce qui veut.Jamais un parti n'a été élu de cette façon. Les énarques sont corrompus,mettre les gens au travail est insensé pour tous ces politiciens,il est vrai que c'est une révolution.Et Hollande,quelle hont eson discours.

  • winloto il y a un mois

    «Nous devons trouver les réponses capables de dépasser la peur» pourquoi a t il peur ? c'est pas normal pour un président et pas rassurant

  • winloto il y a un mois

    Avec Hollande la période d'incertitude court encore jusqu'à mai 2017

  • delapor4 il y a un mois

    Ah les mines déconfites de certains larbins de nos maîtres est un réconfortant spectacle ! Ils craignent de ne pas avoir toute les récompenses qu'ils espéraient pour leur trahison.