Élection américaine : et la Floride bascula en faveur de Trump

le
0
Traditionnellement plus proches de valeurs conservatrices, les Latinos se tournent vers le Parti démocrate depuis une dizaine d?années. Image d'illustration.
Traditionnellement plus proches de valeurs conservatrices, les Latinos se tournent vers le Parti démocrate depuis une dizaine d?années. Image d'illustration.

Avec ses 29 grands électeurs, la Floride était, comme l'a écrit le New York Times, le « grand prix de la soirée » électorale. Or, avec une avance de 132 643 voix, c'est Donald Trump qui a remporté l'État que l'on pensait acquis à Hillary Clinton grâce aux votes des Latinos. Longtemps, on a qualifié le vote latino de « géant endormi » et l'on pensait que, cette fois, Donald Trump l'aurait réveillé. Apparemment, pas assez. Les électeurs latinos constituent un gigantesque réservoir de votes, puisqu'ils représentent désormais 17 % de la population et 13 % des votants, soit plus que toute autre minorité aux États-Unis. Mais ils présentent en général un taux d'enregistrement très bas sur les listes électorales, ainsi qu'un taux de participation très faible.

Suivez aussi notre « Direct spécial élection américaine »

Il était probable qu'ils prendraient Donald Trump au sérieux, et ce, depuis qu'il a qualifié les immigrés mexicains de « meurtriers » et de « violeurs ». Et puis, il y avait les votes par anticipation. En Arizona, les Latinos représentaient 11 % de ces votes en 2012, le nombre est monté à 13 % cette année. Au Texas, cette participation a augmenté de 26 % et en Floride, de 152 %. Or, les Latinos, traditionnellement plus proches de valeurs conservatrices, se tournent vers le Parti démocrate depuis une dizaine d'années. En Floride,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant