Election américaine : Donald Trump juge « ridicule  » la perspective d'un recomptage dans trois Etats

le
0
Des électeurs font la queue pour voter, à Flint, Michigan, le 8 novembre.
Des électeurs font la queue pour voter, à Flint, Michigan, le 8 novembre.

Le président élu a répliqué en assurant que « des millions de personnes » avaient voté « illégalement », le privant ainsi du vote populaire, remporté par Hillary Clinton.

Donald Trump a vivement réagi, samedi 26 et dimanche 27 novembre, à la perspective d’un recomptage des voix dans trois Etats, le Wisconsin, la Pennsylvanie et le Michigan. Le président élu, qui avait mis en garde contre un « trucage » des procédures de vote, avant son succès, a jugé « ridicule » l’initiative de Jill Stein, la candidate écologiste à la présidentielle.

« Le peuple s’est exprimé et cette élection est terminée », a assuré M. Trump. Il a curieusement ajouté sur son compte Twitter, sans apporter le moindre élément, que « des millions de personnes » avaient voté « illégalement », le privant du vote populaire remporté par son adversaire, la démocrate Hillary Clinton.

Puis le président élu est allé plus loin, demandant pourquoi les médias ne faisaient pas état « de fraude sérieuse en Virginie, dans le New Hampshire et en Californie. Sérieusement biaisé, gros problème ! ».

Mme Stein a officiellement soumis le 25 novembre une demande pour recompter les voix de l’élection présidentielle américaine dans le Wisconsin. La commission électorale de cet Etat a indiqué qu’elle s’y préparait. Ce nouveau décompte devra prendre fin le 13 décembre au plus tard, avant la réunion, prévue le 19 décembre, du collège électoral (les grands électeurs) issu de l’élection du 8 novembre et qui doit officiellement désigner le futur président. L’équipe de campagne de la principale perdante de la présidentielle, la démocrate Hillary Clinton, a annoncé qu’elle allait s’associer au recom...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant