Élection américaine : des États plus désunis que jamais

le
0
Jamais les clivages qui traversent la société n'ont été aussi nombreux et profonds qu'à la veille de l'élection qui doit départager Hillary Clinton et Donald Trump.
Jamais les clivages qui traversent la société n'ont été aussi nombreux et profonds qu'à la veille de l'élection qui doit départager Hillary Clinton et Donald Trump.

Les priorités des deux prétendants à la succession de Barack Obama sont désormais bien connues : « être une présidente pour tous », pour Hillary Clinton, « rendre sa grandeur à l'Amérique », pour Donald Trump, formule brodée sur la casquette rouge qu'il arborait durant la campagne. Qu'importe que ces slogans délibérément ?cuméniques soient trop vagues pour donner une idée précise de ce que serait leur mandat ; de toute façon, ils n'auront ni l'un ni l'autre le choix. L'urgence absolue s'imposera à eux, avant même ces incontournables que sont la lutte contre le terrorisme, le développement économique ou les dossiers les plus chauds de politique étrangère : la nécessité de réconcilier les Américains avec eux-mêmes.

Une campagne menée comme The Apprentice

Jamais les clivages qui traversent la société n'ont été aussi nombreux et profonds qu'à la veille de ce scrutin. En partie en raison du profil des deux finalistes qui incarnent jusqu'à la caricature les électorats dont ils briguent les suffrages : les classes moyennes pour la démocrate, symbole de cette « élite » dénoncée par son adversaire, les milieux populaires et autres oubliés de la mondialisation pour le républicain qui n'a pourtant jamais été un damné de la terre. Et cette bipolarisation est d'autant plus marquée que Donald Trump a hystérisé une campagne menée comme The...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant