Élection américaine : ce qui se joue pour le monde

le
0
Entre le populiste Trump et la patricienne Clinton, le choix n'emballe guère les éditorialistes de la presse régionale et nationale.
Entre le populiste Trump et la patricienne Clinton, le choix n'emballe guère les éditorialistes de la presse régionale et nationale.

On vote aujourd'hui aux États-Unis après une campagne éprouvante. Et, comme à chaque fois, c'est le monde entier qui aura les yeux rivés sur Washington. Car selon le résultat, à coup sûr le destin de la planète en sera modifié. Revue de presse.

Dans Le Figaro, Arnaud de La Grange brosse à grand traits le principal clivage révélé par la campagne. "(...) L'élection américaine a remis en lumière l'oscillation entre les deux grands courants. Isolationnistes contre interventionnistes. Trump, dans le flou qui l'entoure, se rattacherait plutôt au premier. Et Clinton au deuxième. Ses détracteurs la suspectent même d'un messianisme géopolitique dangereux. Première femme aux commandes de la superpuissance, Hillary risque d'en rajouter et de bouter partout le feu, susurrent-ils, flirtant avec le sexisme... (...)"

La presse vote Clinton !

Même analyse dans Libération où Laurent Joffrin choisit clairement son camp : "C'est le grand référendum sur la mondialisation. Même si les États-Unis ne sont plus l'hyperpuissance qui donnait le la il y a encore dix ans, le scrutin de mardi est décisif pour la planète. Le nationalisme à front bas va-t-il l'emporter avec Donald Trump, dans le pays phare du monde occidental ? Ou les forces de l'ouverture continueront-elles de prévaloir avec Hillary Clinton ? (...)"

Même L'Humanité, sous la plume de Michel Guilloux, se voit dans...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant