Élection américaine : aux origines du trumpisme

le
0
Les suporteurs de Trump : Blancs, ouvriers ou employés, fragilisés par la mondialisation.
Les suporteurs de Trump : Blancs, ouvriers ou employés, fragilisés par la mondialisation.

Reihan Salam est le directeur exécutif du journal conservateur américain National Review et l'auteur, avec Ross Douthat, du best-seller Grand New Party : How Republicans Can Win The Working Class and Save The American Dream (Comment les Républicains peuvent conquérir la classe ouvrière et sauver le rêve américain, publié en 2008). Pour Le

Point.fr

, il dévoile l'origine du discours populiste de Trump et indique les principaux défis d'Hillary Clinton.

Le Point : Quelle est la genèse du discours populiste de Trump ?

Reihan Salam : Peu avant le début de la campagne américaine, le milliardaire Peter Thiel a offert à Donald Trump un discours résolument anti-système lors d'une réunion au National Press Club de Washington. Thiel a la réputation d'être un anticonformiste. Parce qu'il est détesté des journalistes, son soutien à Trump et, surtout, son orientation idéologique, celle-là même qui a séduit le candidat républicain, ont été occultés, sinon peu pris au sérieux. Le discours de Thiel n'est rien d'autre qu'une dénonciation de l'idéologie reaganienne qui a dominé le Parti républicain pendant des décennies. En faisant campagne pour Trump, Thiel s'est abstenu de défendre des positions libertariennes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant