Election à la Fifa : Infantino, de l'ombre à la lumière ?

le , mis à jour à 15:41
0
Election à la Fifa : Infantino, de l'ombre à la lumière ?
Election à la Fifa : Infantino, de l'ombre à la lumière ?

Un monsieur loyal au physique de bonze. Telle était jusqu'à présent l'image de Gianni Infantino, ce maître de cérémonie capable de décliner une même plaisanterie en cinq langues, au moins, lors des tirages au sort de la Ligue des champions. La campagne présidentielle de la Fifa, à laquelle il n'aurait sans doute jamais participé si Michel Platini n'avait pas été suspendu, l'a propulsé dans une autre dimension. Opposé au cheikh Salman, son principal rival originaire de Bahreïn, à Jérôme Champagne, au prince Ali de Jordanie et à Tokyo Sexwale, Infantino peut succéder à Joseph Blatter, patron depuis deux décennies d'une organisation mondiale gangrenée par la corruption et les scandales.

Qui est-il ?

Son lieu de naissance est peut-être son principal défaut. Gianni Infantino, 45 ans, est en effet originaire de Brigue-Glis, une commune suisse du canton du Valais... située à une dizaine de kilomètres de Viège, le berceau de Sepp Blatter. L'homme dont il est censé purger l'héritage. Fils d'immigrés italiens et supporteur de l'Inter Milan, Infantino est marié à une Libanaise qui lui a donné quatre filles et enseigné quelques rudiments d'arabe.

Juriste de formation, il a débuté sa carrière au Centre international d'étude du sport, une organisation financée par la Fifa. Entré en 2000 au service juridique de l'UEFA, il en est devenu le secrétaire général neuf ans plus tard. Un poste depuis lequel il règne sur une administration de 400 personnes. Le binôme qu'il formait avec Michel Platini était, jusqu'à la suspension du Français, parfaitement rodé. Platini donnait l'impulsion politique et lui s'occupait du reste.

Comment a-t-il fait campagne ?

Soutenu par l'UEFA politiquement et financièrement, Infantino a bénéficié d'un budget officiel de 500 000 €. Une somme qui lui a notamment permis de visiter 70 pays en deux mois et demi avec un staff de trois personnes. Son voyage le plus lointain ? La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant