ElBaradei, un opposant très contesté

le
0
L'ex-patron de l'AIEA est vivement critiqué pour ses ambiguïtés dans la gestion du dossier nucléaire iranien. Il est tout aussi contesté en Égypte.

Sur les images, on voit ses supporteurs le protéger des coups de bâton et des gaz lacrymogènes. Pourchassé par les policiers antiémeute, Mohammed ElBaradei, 68 ans, revenu jeudi de Vienne pour manifester aux côtés de l'opposition contre Hosni Moubarak, a finalement été assigné à résidence vendredi, par un régime aux abois.

En février 2010, l'ancien patron de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), avait déjà fait un premier retour au pays pour tenter de fédérer l'opposition autour d'un projet démocratique. La mayonnaise n'avait pas vraiment pris, mais, tel un chien dans un jeu de quilles, il avait réussi à faire sortir de la torpeur une partie de l'opinion égyptienne. Allié depuis au mouvement islamiste des Frères musulmans, il tente aujourd'hui une seconde rentrée politique dans un pays en pleine ébullition. Pourtant, Mohammed ElBaradei est aussi contesté en Égypte qu'il le fut à la tête de l'AIEA, où il effectua plusieurs mandats

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant