El Aswany:«On ne peut plus revenir en arrière»

le
0
INTERVIEW - Cet écrivain proche du Prix Nobel de la paix Mohammed ElBaradei dénonce depuis longtemps la «dictature» égyptienne. Aujourd'hui, il jette un regard admiratif sur le réveil de ses compatriotes.

LE FIGARO. - Cela fait une semaine que les Égyptiens se sont soulevés contre Hosni Moubarak et que la mobilisation ne faiblit pas. Vous attendiez-vous à vivre un tel moment ?

Alaa EL ASWANY - Je me suis souvent demandé si le peuple égyptien finirait par se réveiller. Çela fait une semaine que je suis dans la rue avec les manifestants et je suis très fier de ce que j'y vois. C'est une nouvelle Égypte, ce n'est plus le même peuple. Ce qui fait qu'une dictature est efficace, ce n'est pas la répression, ce n'est pas la police, c'est la peur de la police. Quand on réussit à dépasser sa peur, on devient plus fort que la dictature. Les Égyptiens ont déjà payé le prix de la liberté. Aujourd'hui, on ne peut plus revenir en arrière.

Hosni Moubarak donne pourtant l'impression qu'il veut s'accrocher au pouvoir jusqu'au bout ?

Ce que M. Moubarak est en train de faire, c'est ce que font tous les dictateurs dans les dernières minutes : ils essaient de faire des c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant